Notre Tombeau, février 2009 chez John Doe

30 Oct 2008 Classé dans : Notre Tombeau

Comme l’indique assez clairement le titre de cet article, ça y’est – on peut maintenant en parler, l’affaire est entendue, le deal est conclu -, les gentils légistes de chez John Doe vont éditer Notre Tombeau !

On en reparle sous peu, précisions techniques à l’appui, mais comme votre sens de l’observation ne vous aura pas trompé, vous aurez noté que l’attente ne sera pas longue, ce Burst (jeu-campagne) étant prévu pour une sortie dans le courant de février prochain !

Paris est une sorte de puits perdu.

27 Juin 2008 Classé dans : Notre Tombeau

Pas de nouvelles, bonnes nouvelles ? Le premier jet de Notre Tombeau est écrit. C’est toujours un « survival » contemporain se déroulant dans les bas-fonds parisiens. C’est toujours structuré en 12 petits épisodes jouables en une heure et donc prévu pour 3-4 séances de jeu. C’est en cours d’illustration par votre serviteur (qui, comme vous pouvez le constater, fait joujoue avec des photos). C’est en train d’être testé. C’est toujours incertain quand à la forme finale que ça prendra (papier ? PDF ?) mais du nouveau ne saurait tarder. Et, c’est en tout cas à suivre.

Qui regarde au fond de Paris a le vertige.

24 Mai 2008 Classé dans : Notre Tombeau

Paris. De nos jours. Alors que le « tueur au scalpel » sévit dans la capitale, au détour d’une rue, à la sortie d’une bouche de métro, au réveil d’une nuit de débauche, dans la cage d’escalier d’un immeuble, vous êtes agressé.
 Enlevé, battu à mort, mutilé, vous êtes jeté par une trappe dans ce qui se trouve être une gigantesque décharge humaine souterraine. C’est d’ailleurs l’amas de cadavres qui finalement vous sauve la vie d’une chute mortelle.
 Vous devez alors vous rendre à l’évidence : vous n’êtes pas seul dans ces souterrains et vous êtes en sursis. Il va falloir courir, se cacher et se battre si vous ne voulez pas que ce labyrinthe de tunnels devienne votre tombeau…

Ceci est le combat du jour et de la nuit.

23 Mar 2008 Classé dans : Notre Tombeau

Y parait que nous vivons une période rôlistique molassonne. Peut-être. Sûrement même. Mais, curieusement -et j’en suis le premier étonné-, ce n’est pas mon cas en ce moment. Alors non, pour une fois, je ne bosse pas sur une demi-douzaine de projets secrets, je ne bosse pas non plus sur un jeu dont j’aurais précedemment parlé, je ne suis pas en tractation pour publier un nouveau truc, mais… je ne m’éparpille pas. Et, de mémoire, c’est à peu près la première fois que ça m’arrive.

Me voilà donc, la fleur au fusil, écrivant tranquillement et me focalisant uniquement sur ce qui semble prendre le chemin d’un Burst. Je ne sais absolument pas sous quelle forme je l’accoucherais au final mais qu’importe : je note, je structure, je triture, je développe et j’écris. Et si j’en parle aujourd’hui, c’est que ça devient de moins en moins anecdotique, une petite centaine de milliers de signes après avoir commencé. Et comme j’aime bien cultiver le mystère, je vous ai bidouillé un visuel – appelons ça un teaser qui se cherche. De quoi ça parle ? De Paris. Enfin surtout de son sous-sol ancien. Celui sous le métro, les égouts et les catacombes. Ah oui, ça parle aussi de survie.
Encore une histoire pleine de bonne humeur.

(Note à moi-même : c’est Haze de Tsukamoto associé à la nouvelle Le Train de l’Abattoir qui furent les déclencheurs de l’idée initiale).

Patient 13 – les liens

15 Déc 2007 Classé dans : Patient 13

En ce moment, c’est un peu le calme plat. Il y a bien quelques trucs en coulisses que je prépare (plus ou moins) mais pas encore assez pour les dévoiler narcissiquement à la face du monde. Donc au lieu de ça, pour cette nouvelle mise à jour, vous aurez encore le droit à une plâtrée de liens étendant un peu plus le réseau « Patient 13 ».

Le site officiel Patient 13 chez John Doe ?
+ avec quelques petits bonus (très) bien cachés, c’est ici

Le forum officiel ?
Une question à poser, une envie de débat avec les Pro-Blouses Blanches, un désir de rejoindre l’Association des Patients Battus Anonymes, des idées de PNJ ou de scénars : c’est le meilleur endroit pour le faire et c’est .

Des présentations, des forums, des articles, des critiques ?
+ chez Le Grog, et ça se lit en cliquant sur ce lien
+ chez Antonio Bay (très long sujet !), et ça se parcourt ici
+ Le Ludiste, et ça se lit là
+ Le Rocher du Goéland, juste ici
+ Le recoin de Pierrot, c’est là
+ L’Assemblée, ici
+ Chez Papa-Boss, ici
+ chez Gwi-Kevnid, c’est là
+ dans  » Parlons de nos parties jdr », et faut cliquer là
+ une critique « positive » sur le site Petit Peuple
+ une critique « négative », intéressante, sur le site SciFi-Universe
+ un billet sur le blog Tears of Silence
+ un sujet sur le forum Némédia
+ un article sur Suite 101
+ un retour de maîtrise sur l’ensemble des scénarios chez Lolof
+ Le groupe « Fan de Patient 13  » sur Facebook

Des interviews concernant Patient 13 ?
+ chez Le Ludiste, c’est lisible à cet endroit
+ chez L’Assemblée, c’est téléchargeable en PDF ici

Des images de Patient 13 ?
+ chez Le Ludiste, et ça se trouve là

Aides de jeu et Scénario ?
+ Body Bag #02 contient une aide de jeu pas très nette écrite par Raphael “Seagull” Andere.
+ La lettre de la FFJDR n°24-25 contient une critique et un petit scénario écrit par Helkus.
+ Un petit scénario Au Modeste Roliste.

Musique ?
+ Un thème musical pour P13 par Raphael “Seagull” Andere qui, même s’il n’en est pas satisfait, est, je trouve, hautement sympathique.

Acheter Patient 13 en ligne ?
+ chez Ludikbazar, chez Starplayer, chez Troll’s Games

Si vous connaissez des adresses/des liens menant à des infos ou à discussions sur Patient 13, n’hésitez pas à les poster dans les commentaires à la suite de ce message !



It’s Alive ! IT’S ALIVE !!!*

C’est pas moi qui le dis, c’est Henry Frankenstein – ce bon vieux savant fou qui pointait du doigt sa créature rapiécée de morceaux de cadavres.
Mister Frankenstein c'est un peu la vitrine de mon atelier de bricolage : l’établi et les étagères sont pleins d'idées farfelues, de scénarios bidons, de dessins incompréhensibles et de trucs pour lesquels il n'existe pas encore de noms – un paquet de babioles dont il ne sortira probablement jamais rien – mais, pour les rares exceptions, ce site est là pour vous donner quelques informations.

Yno / Anthony Combrexelle.
*(traduction : Il salive ! IL SALIVE !)