15 avril

3 Mar 2007 Classé dans : Patient 13

15 avril.
C’est la date de rendu de mes textes et des illustrations pour Patient 13.
Au menu de ce dernier mois et demi : finalisation du scénario d’introduction, rédaction finale des 3 derniers synopsis, mise au propre du système de jeu et réalisation de quelques illustrations supplémentaires.

Dernière chicane avant la ligne d’arrivée.

La peau est un déguisement de pouvoirs

17 Fév 2007 Classé dans : Patient 13

ENIGME

Enigme est un homme d’une trentaine d’années, assez grand, bruns aux cheveux courts, portant un bouc. Obsédé par les casse-têtes, les puzzles, les calculs mentaux et les mystères de l’hôpital, il aime plus que tout résoudre des problèmes et s’efforce de découvrir la vérité sur sa raison d’être au sein de cet asile de fous. Lui-même est un mystère à part entière depuis qu’il s’est accidentellement blessé au doigt. L’ongle de son index s’est mis à rouiller, puis la peau environnante a flétrie pour finalement laisser apparaître un appendice mécanique. « L’infection » s’est propagée à l’ensemble de sa main découvrant un poing et un avant-bras métallique et glacé. Inquiet quand à l’éventuelle évolution de sa transformation physique, il cherche un moyen d’enrayer, ou du moins de comprendre, le processus dont il est atteint…

Age apparent : la trentaine.
Phrases typiques : « Intéressant », « Il doit bien y avoir une solution !»
Alliés : la plupart des patients.
Ennemis : le personnel médical.
Médecin référant : le Supérieur Stein.

(illustration par Matthias Haddad)

L’écho renvoie les mensonges des autres

10 Fév 2007 Classé dans : Patient 13

(illustration par… moi-même)

KAFKA

Kafka est un long cafard solitaire à la voix éraillée comme un fumeur de longue date. Il ressemble en tout point aux Rorschach – cancrelats vus par les patients sous l’effet du psychostimulant, utilisé lors des consultations – mais il s’en défend. Ils lui ressemblent mais il affirme qu’ils ne sont pas ce qu’ils semblent être. Ce ne sont pas des cloportes, ce sont des démons, les démons des patients assure-t-il. Kafka affirme être un ancien patient qui, pour s’en sortir, pour s’enfuir, pour se dissimuler aux yeux des Blouses blanches à dû muter en cafard. De plus, il prétend ne pas pouvoir mourir. Il est physiquement immortel. Même écrabouillé, il reviendra à la vie. Kafka pense que l’hôpital est un gigantesque laboratoire extraterrestre conçu par des petits gris pour étudier le genre humain dans un environnement un temps soit peu proche d’eux.

Les trous laissent s’échapper les chuchotements

3 Fév 2007 Classé dans : Patient 13

(illustration par Willy Favre)

Certaines respirations trahissent la peur

19 Jan 2007 Classé dans : Patient 13

(illustration par Matthias Haddad)

LE RAT

Le Rat est un homme, grand et maigrelet, au nez crochu et aux longs cheveux noirs. Son allure ténébreuse et la pâleur de sa peau peuvent le rendre impressionnant mais il n’est pas pour autant agressif ou introverti, bien au contraire. Très sociable bien que parfois un peu difficile à suivre, Le Rat parle à tous ceux qui veulent bien converser avec lui et ne manque jamais de détendre l’atmosphère par quelques remarques cyniques. Son surnom vient du fait qu’il a établit une relation de confiance et une empathie profonde avec les rats arpentant l’hôpital. Sans aucune difficulté, il parvient à communiquer et à les comprendre et au moindre besoin, ils rappliquent pour lui apporter informations et aide.

Age apparent : la trentaine.
Phrase typique : « Qui est assez fou pour jouer au rat de laboratoire avec Butcher ? »
Alliés : Ratling, les rats en général et la plupart des patients.
Ennemis : Le Dératiseur et le personnel médical.
Médecin référant : le Supérieur Stein.



It’s Alive ! IT’S ALIVE !!!*

C’est pas moi qui le dis, c’est Henry Frankenstein – ce bon vieux savant fou qui pointait du doigt sa créature rapiécée de morceaux de cadavres.
Mister Frankenstein c'est un peu la vitrine de mon atelier de bricolage : l’établi et les étagères sont pleins d'idées farfelues, de scénarios bidons, de dessins incompréhensibles et de trucs pour lesquels il n'existe pas encore de noms – un paquet de babioles dont il ne sortira probablement jamais rien – mais, pour les rares exceptions, ce site est là pour vous donner quelques informations.

Yno / Anthony Combrexelle.
*(traduction : Il salive ! IL SALIVE !)