Ordo (nouveau roman)


Le 15 novembre dernier, mon éditrice (préférée, évidemment) me contactait pour me dire :

« Anthony, Les Puissances Supérieures souhaitent que tu écrives un nouveau roman chez 404 éditions, une nouvelle fiction dans un nouvel univers.
Tu peux proposer ce que tu veux en respectant les deux contraintes habituelles :

que ce soit du Young Adult dans le genre de l’Imaginaire (fantasy, steampunk, fantastique/urban fantasy, SF, uchronie, le tout orienté « jeunes adultes » donc 12-30 ans) puisque c’est la ligne éditoriale de 404.
– que ça tienne entre 350 et 450 000 signes (de tête Presque Minuit et Au Crépuscule font 460 et 480 000 signes).

Ah oui, dernière contrainte spécifique : tu as jusqu’à début avril pour l’écrire. »

LEUL comme dirait l’autre. Excitante et stressante opportunité étant donné la proposition libre et les délais contraints. Tout à fait jouable si c’était un travail à temps plein mais très compliqué à faire avec le seul temps libre (j’ai écris PM en trois intenses mois de chômage. J’ai écris AC en un peu plus de six mois avec mon job en parallèle).

J’y travaille donc d’arrache-pied depuis deux mois. Mon pitch et mon plan ont été validés et je bosse maintenant sur le plan ultramegadétaillé du roman pour vérifier la structure, la mécanique, trouver les éventuelles incohérences afin de pouvoir le rédiger en me laissant porter. Je devrais avoir terminé ce « storyboard poussé » d’ici fin février. Faut pas que je mollisse mais, même si le début a été putain-de-stressant-type-j’en-dors-pas-la-nuit, pour l’instant, bon an, mal an, je tiens le rythme, j’avance selon mon prévisionnel.

Ça s’appelait Projet INCANTO, puis Projet ORDO, et y’a de grandes chances que (malgré ce qu’indique le contrat ci-joint) ça s’appelle ORDO. Tout court, oui.

Comme je pouvais un peu écrire ce que je voulais, j’ai un peu poussé vers mes marottes avec un roman un cran plus adulte que mes deux derniers, avec des personnages plus âgés, tout en veillant à rester estampillé Young Adult. J’y reviendrai en détail en temps utile.

Pour l’instant, direction la prochaine étape, à savoir fin février pour la fin du plan détaillé ultime de la mort qui tue !

Au Crépuscule chez Roliste TV

Je profite de vous souhaiter la bonne année pour vous relayer la vidéo du live de Noël de Rôliste TV où Guillaume revient brièvement sur Presque Minuit et Au Crépuscule… et que j’avais oublié de partager (ça débute aux alentours de 45 mn).

De mon côté, je retourne à l’écriture d’Ordo dont le plan détaillé devrait bientôt, je croise les doigts, être terminé !

[contribution] une campagne en 6 actes pour Biohazard, Resident Evil RPG

Quinze ans après avoir écrit le jeu et dix après la dernière contribution reçue, Paul-Louis m’a fait parvenir une campagne de son cru pour « Biohazard – Resident Evil RPG », qu’il a joué et mêne, actuellement, à un nouveau groupe de joueurs. Il souhaitait la partager et espère qu’elle est suffisamment compréhensible pour que d’autres puisse l’utiliser.

Faut dire, tenez-vous bien, qu’elle compte SIX ACTES ET 540 PAGES.
(Et histoire de, il m’a proposé deux documents supplémentaires sous la forme de règles alternatives de son crû et d’une fiche de personnage dédiée. C’est jouable sans mais si vous voulez y piocher des idées, c’est fait pour !).

« Cette campagne permet d’incarner des citoyens de Raccoon City pris dans des complots qui les dépassent et tentant de survivre malgré tout. Elle se déroule du 16 mai 1998 à la destruction de la ville. »

Pour récupérer tout ça, c’est simple : ici-même ou via la section Téléchargements :

Projets + interview Lulu (en anglais)

Ce dernier mois a été assez fou niveau propositions.

Je ne peux pas m’étendre sur la plupart d’entre elles pour l’instant — pour des raisons contractuelles ou de stade de développement (tout a le temps de changer 50 fois d’ici le produit fini, voire de ne pas se concrétiser du tout) — mais ça a été tellement soudain et intense que j’ai tout de même envie de partager mon amusement et mon enthousiasme, d’autant que, pour une fois, j’ai pas fait mon grognon : j’ai pas tout refusé en bloc.

Donc : deux de mes jeux traduits en langue étrangère l’année prochaine, « un de mes univers » optionné en production audiovisuelle (ça va, j’ai bon, c’est suffisamment flou ?), une commande de roman et la promesse d’un autre. Tout ça durant la même surréaliste demi-journée du vendredi 15 novembre : très cool mais durant tout le week-end, j’ai eu l’impression d’être perdu dans un univers parallèle ^^. J’en dirai davantage dès que les choses auront été annoncées par les intéressés, probablement au cours de l’année prochaine.

Pour l’instant, je me concentre sur l’essentiel, l’important, ce qui dépend uniquement de moi. En l’occurrence, après une réunion éditoriale il y a 3 semaines, le début de la semaine a vu la validation de la bible de mon prochain roman (où je présente le contexte et les règles de l’univers) pour « Projet ORDO », parce que faut bien lui trouver un nom pour le différencier de tous les autres. Et non, ce n’est pas la suite de Presque Minuit et Au Crépuscule. J’en dévoile davantage dès que j’ai le temps de relever la tête du guidon (une fois que je serai sûr de ce que j’y raconte) et je travaille dès à présent à concevoir la structure de l’histoire. Un challenge excitant et chronophage en soi. Affaire(s) à suivre donc.

Pendant que j’y suis, il y a quelques semaines, j’avais répondu à une interview de Lulu concernant l’écriture de jeux de rôle et la mise à disposition de tels ouvrages sur leur plateforme. On est plusieurs à avoir participé, c’est pour l’instant en anglais mais ça arrive d’ici quelques temps en français, c’est en tout cas disponible ici.