Quand y’en a plus, y’en a encore !

Ta-daaa !

Voici donc Mister Frankenstein, le… « blogosite » qui refond mon ancien site, www.xperyments.com, et mon ancien blog, frankenstein.over-blog.com, avec mon Twitter intégré — Xperyments et feu-Frankenstein disparaissant dans la foulée.

J’ai fait le ménage dans mes anciens billets, gardé une partie, supprimé le reste. J’ai réorganisé l’ensemble, parfois réécris certains textes, mis en PDF de vieux documents histoire d’avoir enfin tout à un même endroit et de manière un peu plus propre et organisée. En tout cas je l’espère !

Il reste encore des liens à ajouter et organiser, quelques petits bugs techniques (très peu mais quand même…) et une allergie prononcée à Internet Explorer (sauf le 8 !) mais le docteur tente de visser les derniers boulons (ou donner des coups de marteau si vraiment ça ne veut pas !) pour que le voyage se déroule sans encombres. En attendant profitez du paysage, on a un joli moulin en haut de la butte à gauche du dernier arbre !

Les soluces, c’est pas que pour les nuls.

De temps en temps, j’achète des soluces de jeux vidéos. Des bouquins entièrement dédié à un unique jeu et qui le détaille en long et en large : ses personnages importants, son cheminement, son scénario et les différents éléments qui jalonnent sa progression.

Mais je ne les achète pas parce que je butte sur le jeu en question – j’achète indifféremment des solutions de jeux que je possède ou pas, de jeux que j’apprécie ou pas en tant que jeu. Je les achète parce que je connais le thème du jeu, son style et son univers graphique et que je sais que ces bouquins sont un condensé du jeu sous forme de livre. Et forcément, dans ce cas, on échappe rarement aux personnages en pieds, prenant des pauses stylées et autres artworks d’ambiance qui excitent l’œil.

Et tous sont autant d’inspirations, du simple figurant illustré sous toutes les coutures, aux illustrations d’armes, aux décors exotiques et -poussons le bouchon encore plus loin!- une source de plans en tout genre, vue de haut généralement, visualisé sous forme détaillés et parfaits pour montrer aux joueurs (de jeux de rôles ou de jeux de figurines) où ils se trouvent – dans la coursive d’un labo faisant des expériences génétiques (Resident Evil) – et à quelles créatures ils font face (Silent Hill !).

Où est-ce que je les trouve ? Sur amazon, priceminister, 2xmoinscher ou ebay.

Par contre, attention à l’achat à l’aveuglette. Certains de ces bouquins sont parfois simplement accès « solution complête et aride du jeu », auquel cas, y’a pas grand chose à en tirer. C’est surtout valable pour les bouquins un peu anciens où le graphisme n’était pas encore aussi développé que maintenant. Mais on est jamais à l’abri d’une mauvaise surprise donc faire quelque recherche sur les sites des éditeurs de ces ouvrages peut être utile.

Qui sont ces éditeurs ? Piggyback, Brady Games, Prima Games, Future Press.

En règle générale, les bouquins de Piggyback sont toujours classe au niveau maquette et avec pas mal de textures et d’éléments graphiques tandis que ceux de Brady Games ont un layout très riche et des plans clairs et bien foutus.

Exemple 1 : l’artbook d’Assassin’s Creed de chez Prima Games, rempli ras-la-gueule (160 pages d’illustrations !) de visuels tous plus bandants les uns que les autres. D’Altaïr aux moindres figurants de Jérusalem, Damas et Acre en passant par les templiers et la dizaine de boss hauts en couleurs, tout les personnages y passent. Ajoutez à ça, un paquet d’illustrations sur les cités et le royaume durant la troisième croisade et vous obtenez la plus belle de ces bibles vidéoludiques.

Exemple 2 : Uncharted chez Brady Games, ça fait un peu moins de 260 pages dont une petite cinquantaine dédiées à « l’art » du jeu et ça donne de chouettes ambiances pour un Indiana jones-like (avec toujours un panel de photos salement mal shooté).

Exemple 3 : Derniers exemples en date [ 2010 ], les guides « collector » pour Resident Evil 5 et Assassin’s Creed 2 de chez Piggyback (hésitez pas à cliquer sur les photos).

Patient 13, de nouveau disponible en boutiques !

Voilà, c’est fait.

Patient 13 est sorti de l’imprimerie et devrait normalement, à l’heure où vous lisez cet article, se trouver dans toutes les bonnes boutiques spécialisées. Le contenu est strictement identique mais, suite à un changement d’imprimeur depuis la première impression, le papier est (m’a-t-on confié) un poil plus épais et la couverture brillante (à la manière de celle de Warsaw pour ceusses qui auraient déjà compulsé l’ouvrage ludique et hautement viril).

L’illustration de Matthias Haddad à ma gauche, c’est Le Muet, l’un des 5 prétirés présents dans le jeu.

Et, ci-dessous, deux GIF animés si vous voulez emmerder les gens sur les forums ! ^