Nouveau roman en cours d’écriture (3)

2 Déc 2018 Classé dans : Mr. Frank

Un peu moins d’un mois plus tard, j’ai terminé le premier jet de mon nouveau roman.

Même si j’y ai passé la majeure partie de mon temps libre, je suis vraiment content d’être parvenu à l’écrire aussi vite, en parallèle du boulot et des transports en commun.
Avec ces presque 80 000 mots (480 000 signes), le bébé apparaît, à première vue, bien formé. On verra s’il fait toujours le même poids et ce que j’en pense après le second jet.

De mémoire, c’est la première fois que je prend autant de plaisir à écrire un truc, et je suppute que c’est en grande partie dû à mon Grand Plan (celui de niveau 2, vous vous souvenez ?). Ce plan détaillé à l’extrême sur lequel j’ai sué sang et eau pendant une grosse paire de mois mais qui m’a permis de lever tous les lièvres de mon histoire et de pouvoir pleinement me consacrer à ce que je voulais raconter, sans être bloqué par une question ou un manque d’inspiration.

Comme un bon truc n’arrive jamais seul (c’est comme les embrouilles, mais à l’envers ^^), j’ai reçu cette semaine, un contrat d’édition pour ledit roman. Dans l’immédiat, je vais le laisser reposer quelques semaines. Je vous parle du pitch et du concept dès que j’ai bouclé le second jet. Et de son nom, dès qu’il sera choisi.

Nouveau roman en cours d’écriture (2)

31 Oct 2018 Classé dans : Mr. Frank

Il y a deux mois, je terminais le plan global de mon roman avec quelques trous ici ou là (un plan dit « de l’Étoile Noire », celui avec un gros trou au milieu). Aujourd’hui, je suis dans la dernière ligne droite pour terminer mon plan de niveau 2 (dit « Grand Plan », celui qui change le plomb en or ^^).

Ça m’a pris plus de temps que prévu parce que c’est pas toujours facile d’écrire sur son temps libre (on est souvent coupé dans ses réflexions par la vie) et parce que les « quelques trous » du premier plan se sont avérés plus complexes à résoudre que prévus. En conséquence, j’ai bien enrichi mon second plan, détaillant à l’extrême, résolvant les flous problématiques. La bestiole fait déjà son poids (330 000 signes, 56 000 mots) et mon interrogation actuelle est « quelle taille fera-t-il à la fin ? ». Vu mon niveau de détail à la préparation, j’estime qu’il fait déjà 2/3 de son format final, il est donc probable qu’il n’enfle pas tant que ça.

À l’heure actuelle, je suis en pleine planification détaillée du final et de l’épilogue. Ensuite il me faudra revenir sur les notes prises en court de route pour dispatcher quelques infos contextuelles, vérifier des interrogations, injecter quelques grappes de descriptions « techniques » (décor, Histoire, climat, phase lunaire). Je pense que d’ici une semaine ou 10 jours ce sera bon (si ça pouvait être ce week-end, ce serait cool mais je n’y crois pas trop). Je pourrais alors, enfin, me lancer dans le grand bain, rédiger mon texte le plus proprement et littérairement possible.

Ah oui, bon Halloween, Samain, Toussaint, Día de muertos !

Nouveau roman en cours d’écriture (1)

26 Août 2018 Classé dans : Mr. Frank

En ce moment, je continue le développement et l’écriture de mon nouveau projet de roman et je me sens toujours aussi SM dans cet exercice, m’excitant des idées en construction, souffrant en les agglomérant, désespérant du temps et de l’énergie que ça prend.

Je suis actuellement dans un entre-deux propre à ma façon de concevoir et d’écrire, technique que j’ai raffinée avec les années et les projets : le plan global est fini depuis une grosse paire de semaines et se tient avec quelques trous ici ou là. Maintenant, avant la rédaction pure et dure où je suis sensé courir dans l’écriture et où les mots couleront tout seuls pour former une histoire merveilleuse et limpide, je m’attache au plus compliqué mais au plus vital : le Grand Plan (aussi appelé « plan de niveau 2 ») qui doit colmater tous les trous de la première version, figurer tous les événements le plus précisément possible pour obtenir un proto-roman écrit à 50% de sa taille finale.

Et bah, c’est jamais ma partie préférée. Loin de là. Faut serrer les dents et se voiler un peu la face en se disant qu’en travaillant encore et encore ça va bien finir par se clarifier.

Channel Fear S01 épisodes 07+08 (Papier)

1 Juin 2018 Classé dans : Channel Fear

« Croatoan » et « Vectori », les épisodes 7 et 8 de Channel Fear sont enfin réunis dans un seul et même livret de 56 pages et disponible sur lulu.com !

Croatoan (épisode 7)

« Channel Fear rend visite à un homme dont la famille a été filmée en train de se jeter d’un bateau et de se noyer volontairement ! Or, il affirme que le suicide collectif est l’œuvre d’un sorcier vaudou vivant dans les marécages voisins… »

Vectori (épisode 8)

« L’intégralité du staff du soap Golden Years a disparu après le visionnage du dernier épisode en date ! L’équipe de Channel Fear est contrainte de plonger dans une série aussi étrange que grotesque pour tenter de les retrouver… sans se perdre. »

Vectori [Channel Fear S01e08]

30 Avr 2018 Classé dans : Channel Fear

Vectori (Channel Fear Épisode 08) :
« L’intégralité du staff du soap Golden Years a disparu après le visionnage du dernier épisode en date ! L’équipe de Channel Fear est contrainte de plonger dans une série aussi étrange que grotesque pour tenter de les retrouver… sans se perdre. »

Channel Fear, c’est un Serial, un jeu de rôle uniquement composé de scénarios courts (jouables en 2h). Dans Channel Fear, les joueurs incarnent une équipe d’enquêteurs spécialisés dans le paranormal travaillant pour une émission TV du câble américain.

Chaque épisode contient tout pour jouer : une présentation du concept, une bande originale pour sonoriser la partie, un système de jeu, une feuille d’enquêteur vierge, 5 prétirés et un scénario court. Chaque épisode est indépendant et ne requiert pas d’avoir lu les précédents pour être joué.

Les épisodes de Channel Fear sont disponibles en PDF chez :



It’s Alive ! IT’S ALIVE !!!*

C’est pas moi qui le dis, c’est Henry Frankenstein – ce bon vieux savant fou qui pointait du doigt sa créature rapiécée de morceaux de cadavres.
Mister Frankenstein c'est un peu la vitrine de mon atelier de bricolage : l’établi et les étagères sont pleins d'idées farfelues, de scénarios bidons, de dessins incompréhensibles et de trucs pour lesquels il n'existe pas encore de noms – un paquet de babioles dont il ne sortira probablement jamais rien – mais, pour les rares exceptions, ce site est là pour vous donner quelques informations.

Yno / Anthony Combrexelle.
*(traduction : Il salive ! IL SALIVE !)