Serial (nouveau concept/gamme)

29 Sep 2016 Classé dans : Channel Fear, Serial

Logo Serial

À chaque fois que j’ai un problème récurrent, je cherche une solution pour y remédier et si ma solution me semble pouvoir convenir à d’autres et que c’est dans mes cordes, je tente d’en faire profiter. Le Shooter répondait à certains de mes besoins, le Serial est une autre de mes solutions. Et devient donc une nouvelle gamme pour les éditions Mister Frankenstein.

> Si vous voulez directement sauter tout le blabla, j’ai réalisé un PDF (2 pages A5) avec toutes les infos.

Serial ?

Pas de long contexte proposé, ni de règles complexes à digérer, un Serial, c’est une série de scénarios courts et indépendants – des épisodes – dont les seuls liens sont l’univers commun en filigrane et la récurrence des personnages-joueurs.

Un Serial, c’est un jeu de rôle uniquement constitué d’épisodes.

Épisode

Un épisode de Serial, c’est un scénario court, facile à s’approprier car n’étant lié à aucun univers spécifique et proposant une intrigue indépendante (sans fil rouge entre les épisodes), facile à caser en une soirée car pouvant être joué en moins de 2 heures et facile à « visualiser » car faisant appel à un postulat imaginaire classique.

Shooter / Burst / Serial

Là où le Shooter est un contexte court et sans scénario, le Burst une campagne indépendante one-shot, le Serial est un ensemble de scénarios courts et sans contexte développé.

Pourquoi ?

Vous vous rappelez quand je vous disais que lorsque j’avais un problème, je cherchais sa solution ? Le concept de Serial apporte plusieurs solutions et alternatives à plusieurs problèmes.

  • Facile à appréhender pour la plupart des joueurs car le postulat de base – sans univers développé – est résumable en 30 secondes et fait appel à un imaginaire et une imagerie connus.
  • Facile à mettre en place car dépourvu d’univers spécifique ; l’indépendance des scénarios n’exige pas de se souvenir des épisodes précédents ; les scénarios sont courts (demandent peu de préparation) et les règles simples (sans cas particulier). Pour les plus pressés ou les joueurs « d’un soir », les personnages pré-tirés réduisent encore la durée pré-jeu.
  • Jouer une histoire complète sans avoir à la couper en plusieurs séances avec des scénarios plus concentrés en terme d’intrigues, qui vont à l’essentiel.
  • Éviter les moments mous des scénarios plus longs, permettant des parties plus rythmées.
  • Jouer alors qu’on a peu de temps de jeu disponible: jouer si on est trop fatigué pour se lancer dans une séance de 4 heures ; jouer en attendant les retardataires de la partie du jeu de chevet habituel ; proposer du jeu de rôle à la place d’un jeu de plateau de même durée.
  • Faire découvrir le jeu de rôle à des novices pour une durée moins engageante ou contraignante que le classique scénario de 4 heures.

Contenu

Tous les épisodes sont indépendants (pas besoin d’avoir les précédents ou de connaître quoique ce soit, tout est indiqué dedans).

La formule est identique pour chacun :

  • une présentation du concept du Serial ;
  • une bande originale prête à être écoutée et utilisée ;
  • un épisode (une dizaine de pages, prévu pour être joué en moins de 2h) ;
  • un système de jeu avec règles pour créer son personnage ;
  • une feuille vierge de personnage et 5 pré-tirés prêts à jouer.

Format

Les épisodes sont disponibles en PDF via :

Papier ?

Pour des raisons de coût et de faible pagination, aucune version papier n’est proposée à l’heure actuelle. En temps et en heure, quand (et si) suffisamment d’épisodes sont parus, un recueil papier collectera l’ensemble de « la saison ».

Parution

Les épisodes sont publiés au fil de l’eau, le plus régulièrement possible mais sans objectif calendaire précis (objectif : la qualité plutôt que la mensualité).

14425531_1230746203633603_2172898386582333944_o

Channel Fear

Channel Fear est un Serial contemporain-fantastique où les joueurs incarnent des enquêteurs spécialistes du paranormal pour une obscure émission TV. Le premier épisode est prévu pour sortir d’ici quelques jours.

Réflexions

J’ai longuement hésité à vendre les épisodes seuls* ou par deux. Mais le fait est que j’avais l’impression de contrevenir au concept même (tu achètes de quoi combler le trou du moment, la pré-soirée), de vendre au poids (plutôt qu’à la qualité) et, surtout, de me bloquer dans l’écriture : typiquement, mon premier scénario est terminé depuis quelques semaines (et paraîtra dans quelques jours) et je n’ai pas encore terminé d’écrire le second. Et le projet est bloqué pour cette raison, donc publier au fil de l’eau me paraît plus sensé et plus sain (pas la pression de devoir absolument boucler le second épisode pour sortir le tout).

En ce sens, je réfléchi d’ailleurs à laisser les rênes le temps d’un épisode à d’autres auteurs (mais pour ça, faudrait que ça marche un minimum puisque ça implique que je sorte de l’argent de mon porte-monnaie de pauvre auteur indépendant pour payer un confrère lui aussi sans le sou).

C’est un pari assez incertain en terme de « retour sur investissement » mais le risque est minime (si ça marche pas, j’arrête tout simplement) et ça vaut le coût d’essayer, d’expérimenter, de tenter cette formule atypique pour proposer « autre chose » que les formats habituels de jeux de rôle. Et surtout, c’est assez souple de mon côté pour pouvoir faire autre chose ou même une pause si j’en ressens le besoin.

*Surtout, je voulais éviter le recueil de scénarios où les joueurs ont acheté un exemplaire pour « peut-être » mener l’un des scénarios et où ils les ont donc tous lus « pour voir ce que ça donnait »… recueil de scénarios qui se retrouve donc injouable à la table parce que tout le monde les a lus ou presque (oui, je pense à toi Musée de Lhomme, supplément de 50 scénarios de L’Appel de Cthulhu par Tristan Lhomme).

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

La Nuit des Chasseurs [Shooter]

22 Juil 2016 Classé dans : Shooter

SH3_COVER_500

En 1883, un trésor de guerre inestimable disparaît dans des circonstances étranges dans la petite ville de Desolation, Texas.
5 ans plus tard, après avoir tué un groupe de marshals qui se rendaient en ville, une bande de hors-la-loi endosse l’identité des hommes de loi pour retrouver le magot.
Cette bande, ce sont vos personnages.

Malheureusement, les lieux cachent plus d’un secret et la plupart sont mortels : des prostituées disparaissent, d’étranges corbeaux attaquent à la nuit tombée et la région est victime des attaques d’un gang sanguinaire – des événements auxquels vous allez devoir vous intéresser pour assurer vos couvertures, tout en cherchant le légendaire Cercueil Noir…

La Nuit des Chasseurs est mon nouveau Shooter.

Shooter
Un Shooter, c’est une proposition de jeu sous la forme d’un morceau de contexte où les Personnages Joueurs sont centraux – importants et/ou avec un « univers » tournant autour d’eux – et qui ne pourrait pas (ou très difficilement) être décrit sur un format plus important sans s’affadir. L’angle de jeu est marqué, les personnages sont particuliers ou dans une situation atypique, le format est concentré (52 pages A5).
Le tout est à picorer, développer ou jouer tel quel en fonction des envies ou des possibilités.

Genre
La Nuit des Chasseurs, c’est du western crépusculaire mais pas que. Quelques gueules cassées, des bizarreries, un décor à la lisière du fantastique (sans pour autant tomber dedans) et pas mal de pistes à suivre et intrigues à développer.

La Nuit des Chasseurs prend place dans le même « univers » que Rushmore (les deux Shooters ont pour point commun la même ville à 128 ans d’écart et quelques lieux et noms similaires). Pour le reste, si vous ne connaissez pas le précédent Shooter, ça ne vous manquera pas dans celui-ci. Et inversement.

Inspirations
Quelques westerns « en marge » (Ravenous/Vorace, Bone Tomahawk, Hateful Eight/Huit Salopards pour le flirt avec le mystère, le fantastique et l’horreur) mais pas que (Banshee vu le pitch, Deadwood pour la ville, Carnivàle pour les gueules cassées/freaks, Red Dead Redemption aussi).

SH3_p6-7

Ce Shooter contient
Quelques remarques et conseils ; une bande originale sous forme de playlist à écouter ; une introduction scénarisée pour se lancer ; une description des lieux et des habitants les plus emblématiques de la ville (pour s’en servir façon « bac à sable ») ; un gros chapitre dédié à des pistes d’intrigues avec leurs descriptions (explication de l’intrigue majeure liée au Cercueil Noir, propositions de trois intrigues secondaires liées aux mystères de la ville à utiliser ou laisser de côté selon vos goûts, et quelques intrigues mineures à développer) ; un système de jeu et une feuille de personnage si vous désirez jouer dans la foulée.

Système de jeu
Le système de jeu de La Nuit des Chasseurs est une version adaptée du système Corpus Mechanica Plus prévue pour permettre de jouer quasi immédiatement – une dizaine de minutes de lecture et d’assimilation de règles – tout en proposant une mécanique de jeu simple et efficace.

SH3_p10-11

En vente

La Nuit des Chasseurs est disponible dès maintenant sur lulu.com en pdf (5€) ou en papier (7,5€). À noter : 5% d’économie sur vos achats au format papier avec le code EVG15.
(Consultez ce sujet dédié pour vous tenir au courant de toute nouvelle promotion).

Les liens à retenir
La vitrine lulu : bit.ly/misterfr
Le site officiel : avec présentation du Shooter, carte de la ville et feuille de perso à télécharger dans la section « À jouer ».
Le forum officiel : avec les présentations et explications des différents Shooters.

SH3_COVER_Full_500

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

[Roman] Pleine Lune

18 Nov 2015 Classé dans : Mr. Frank

TRASH16_couv


Ils sont quatre. Ils ont roulé toute la journée pour arriver dans les Pyrénées jusqu’aux abords de la frontière espagnole. Ils espèrent y découvrir ce qu’il est advenu du père dont ils sont sans nouvelle depuis plusieurs semaines. C’est dans les montagnes environnantes, à la tombée de la nuit, une fois la lune pleine, qu’ils seront contraints de se réfugier dans une ferme éloignée de tout pour trouver des réponses et survivre aux attaques de créatures assoiffées de chair humaine.


Qu’est-ce que Pleine Lune ?

Pleine Lune est un roman format poche de 150 pages (7€). C’est un thriller hargneux, un survival horrifique français avec une paire de scènes trash. C’est d’ailleurs le seizième roman des éditions Trash et mon second roman paru après Presque Minuit.

En pratique, Pleine Lune (précédemment connu sous le nom Chaque Pleine Lune) est mon quatrième roman écrit et se situe à l’extrême opposé de Presque Minuit. Là où ce dernier est un roman jeunesse d’aventure, un « grand film d’animation » tout public,  Pleine Lune est mon « petit film d’horreur », un roman qui tape dans plusieurs genres : thriller, série B, film de siège, slasher, survival – le tout avec un doigt de fantastique et deux fists de gore.

C’est un roman dont j’avais débuté l’écriture il y a 5-6 ans (à la suite de Presque Minuit, Reservoir Girl et Posthume) et dont j’avais abandonné l’écriture, ne sachant pas à quel éditeur j’aurais pu proposer un roman d’horreur de moins de 200 pages.

Alors, au final, s’il y a bien 2-3 scènes gentiment gratinées et que Pleine Lune se destine aux amateurs et amatrices averti(e)s d’horreur, rien d’insoutenable au regard des plus extrêmes romans de la collection : j’ai avant tout cherché à proposer une histoire de survie horrifique (genre que j’adore), avec du suspense, des « morceaux de bravoure » iconiques et gores, très rythmé (bien aidé par mes producteurs m’ayant demandé d’écourter mon exposition et d’ajouter un chouïa d’hémoglobine) et avec quelques rebondissements sans chercher non plus à proposer un scénario à twists (le survival, ce n’est pas une histoire alambiquée, c’est une série de moments marquants), un vrai divertissement d’exploitation visant une efficacité de chaque instant.

Ah oui, pour ceux qui suivent mes écrits rôlistiques, il y a un clin d’œil (évident à la lecture) à l’Americana-verse (Devinez pour quel journal français, le père disparu travaille ?). On se refait pas.


 

Où acheter Pleine Lune ?

Mon conseil d’achat ?

Les frais de port pour un roman sont modestes (2,5€) mais si vous voulez « amortir » ces derniers, je vous conseille de prendre 3 romans (4€ de frais de port pour le tout !). Si vous hésitez dans le choix, prenez Pestilence de Degüellus/M. Heylbroeck (un vrai petit chef d’œuvre – sans déconner) et Emoragie de Brain.Salad (pour lequel j’ai infusé quelques idées de contexte). En plus, ce sont deux romans à 6€, vous allez pas vous plaindre.

 

TRASH16_dos
 

[Roman] Presque Minuit

2 Nov 2015 Classé dans : Presque Minuit

PRESQUEMINUITcover2


Paris, 1889. Six orphelins en cavale, devenus gamins des rues par la force des événements, volent et détroussent les passants.

Alors que l’Exposition universelle débute, ils font l’erreur de dérober le mauvais objet aux mauvaises personnes. Leurs mésaventures aux quatre coins de la ville, entre gagne-petit et aristocrates, les amèneront à découvrir les secrets d’un monde magique où s’affrontent créatures mythologiques, sorcières et terrifiants ennemis mécaniques.
Plus que jamais, Moignon, Allumette, Bègue, Morve, Boiteux et Pleurs devront se battre pour sauver leurs vies et celles des habitants de la capitale.

Presque Minuit est un roman d’aventures jeunesse au rythme échevelé, aux influences steampunk et urban fantasy, inspiré par l’animation japonaise (Nadia – le Secret de l’Eau Bleue, Laputa – le Château dans le Ciel, Steamboy, Fullmetal Alchemist) et les productions Amblin (Les Goonies, Retour vers le Futur, Le Secret de la Pyramide).


Qu’est-ce que Presque Minuit ?

C’est un roman de 336 pages dans un beau format (A5 broché) édité de manière indépendante (Mister Frankenstein Éditions), imprimé par Lulu.com pour le format papier et distribué via lulu, fnac et amazon pour les versions numériques.

C’est une histoire qui se destine à des enfants façon les premiers Harry Potter, Spiderwick, L’école des Mauvais Méchants – mais qui est écrite pour être lue par tous, à la manière d’un film d’animation et d’un grand film d’aventures.

C’est mon tout premier roman dont je vous parlais déjà il y a plus de cinq ans qui dormait dans un tiroir depuis tout ce temps. Depuis, il a été lu, relu, re-relu et réécrit plusieurs fois pour aboutir à cette ultime version.


Se faire une idée de Presque Minuit


 

Où acheter Presque Minuit ?

Presque Minuit est disponible au format papier et ebook sur :
  • lulu.com en papier et en epub (code EVG15 pour obtenir 5% de réduction)
  • fnac.com en epub
  • amazon.fr et amazon.com en papier et en mobi

Mon conseil d’achat ?

  • Si vous avez vos habitudes chez l’un de ces trois marchands, gardez vos habitudes !
  • Si vous n’avez pas d’habitude : passez commande via lulu qui est notablement plus intéressant pour l’auteur (à tous les niveaux) et propose régulièrement des codes offrant des réductions – EVG15 – et les frais de port gratuits (suivez Mister Frankenstein sur Facebook pour être informé de ces derniers).
 
 
Shoot Intérieur Presque Minuit
 
Back cover

(réécriture de) Presque Minuit

26 Sep 2015 Classé dans : Presque Minuit

Presque Minuit

En début de mois, j’ai fini de réécrire/corriger Pleine Lune, petit roman à sortir dans les mois à venir (plus d’infos prochainement).

Replonger dans ce texte écrit une paire d’années plus tôt m’a redonné envie d’écrire des histoires sous cette forme… avant de me faire réflexion que ça ne servait à rien de repasser des mois à pondre un roman si c’était pour le soumettre à un éditeur qui mette 1 an à le relire – pour possiblement le refuser –, 1 an à le corriger, 1 an à le publier (Notez que je connais et comprend les raisons de ces délais…. mais c’est très/trop long) pour qu’au final, il reste dans un tiroir comme mes trois premiers romans.

Du coup, pas totalement démotivé, je me suis dit que, quitte à écrire, autant déjà s’occuper des romans écrit il y a 5-6 ans et les sortir moi-même (Mister Frankenstein Éditions). Le mode de diffusion sera donc plus modeste (Lulu, amazon & cie) qu’un éditeur ayant pignon sur rue mais j’aurai le plaisir de pouvoir les produire moi-même et leur permettre d’exister ailleurs que sur un coin de disque dur.

Du coup, depuis trois semaines et sûrement pour quelques semaines encore, je relis, réécris et modifie « Presque Minuit », le tout premier roman que j’ai pu écrire; un roman jeunesse, d’aventure que je (re)présenterai dès que j’en aurai terminé avec cette phase de réécriture.



It’s Alive ! IT’S ALIVE !!!*

C’est pas moi qui le dis, c’est Henry Frankenstein – ce bon vieux savant fou qui pointait du doigt sa créature rapiécée de morceaux de cadavres.
Mister Frankenstein c'est un peu la vitrine de mon atelier de bricolage : l’établi et les étagères sont pleins d'idées farfelues, de scénarios bidons, de dessins incompréhensibles et de trucs pour lesquels il n'existe pas encore de noms – un paquet de babioles dont il ne sortira probablement jamais rien – mais, pour les rares exceptions, ce site est là pour vous donner quelques informations.

Yno / Anthony Combrexelle.
*(traduction : Il salive ! IL SALIVE !)