Ordo : Phase 4 finie

Petit point sur Ordo, mon prochain roman.

Durant ce dernier mois, après en avoir terminé le premier jet, j’ai :
— effectué quelques corrections que je m’étais notées en marge,
— ajusté quelques répliques,
— traqué les répétitions dans les descriptions (j’en garde une partie dans les dialogues : je trouve que ça fait plus naturel et sonne mieux quand des personnages se répondent, d’autant plus quand l’histoire prend place à l’époque moderne),
— fait une bonne grosse relecture avec Antidote et une lecture à voix haute pour traquer les tournures foireuses,
— réalisé toutes les annexes (arbre généalogique, descriptions des différentes familles mises en scène, pouvoirs magiques et lexique),
— envoyé le tout à mon éditrice pour qu’elle lise le roman, l’annote, le commente, indique des passages à reformuler ou à préciser et m’en dise tout le bien qu’elle en pensait,
— reçu un retour la semaine dernière et me suis donc remis sur l’ouvrage,
— effectué l’ensemble des corrections demandées,
— réalisé une nouvelle relecture complète où j’ai proposé quelques modifications ici ou là pour que ça sonne mieux, pour préciser quelques trucs qui me semblaient moins évidents avec le recul, pour virer un ou deux trucs, affiner et tirer le texte vers le haut.

Et je viens de renvoyer le tout.


Avec le recul de deux semaines sans l’avoir regardé, j’ai redécouvert le texte et, contrairement à ce que je m’attendais, j’ai adoré ! Alors oui, j’en suis l’auteur donc on pourrait s’attendre à ce que ce soit le b.a.-ba du truc mais dès qu’on passe trop de temps sur un texte, on fini toujours par en être saoulé. Et lorsqu’il s’agit d’un roman, qu’on doit lire et relire, corriger et modifier, on passe toujours suffisamment de temps pour s’en dégouter, du moins durant un temps (souvent la satisfaction revient à la sortie). Mais là, au contraire, deux semaines après l’avoir lâché, je suis enthousiaste.

Ordo sera donc un roman « fantastique » à grand spectacle à mi-chemin entre plein de chemins (name dropping : Constantine, Supernatural, Buffy, Doctor Strange, Good Omens et les films de mafias et de casse, de manière générale), tout ça en étant « pas que ça », avec un lien avec mes productions jdr contemporain-fantastique mais aussi Presque Minuit et Au Crépuscule.
Bref, je me suis amusé et ça va être bien cool !


Prochaines étapes :

— Si mes corrections sont validées, le texte va être transmis à une correctrice dont le travail est de défoncer mon texte, corriger les fautes invisibles aux yeux normaux, supprimer les majuscules de mes Noms Inventés alors que c’est Trop Classe et de me le soumettre pour que je le corrige en ce sens.

— La sortie du roman est, à l’heure actuelle, prévue pour septembre (en tout cas, c’est ce que disent les sites de vente en ligne). On verra si virus aidant, les choses ne changent pas d’ici là. 50/50 disons.

(Le visuel est un extrait d’une des propositions de couvertures bien cool de Axel « Supacat » Mahé).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.