Ordo : phase 3 finie !

Un mois plus tard, j’ai terminé le premier jet de Ordo, mon prochain roman.

Il fait un peu plus de 500 000 signes et je suis pas mécontent d’y être parvenu. Le timing n’était pas évident, ça m’a demandé une discipline pathologique mais le résultat est là. Si écrire un roman de cette taille, en moins de quatre mois et demi, tout en bossant à côté, ne me parait pas faisable sans perdre un peu de santé mentale (ça n’a rien d’une écriture romantique, l’écharpe au vent), à l’inverse, et paradoxalement, je n’aurais probablement pas « mieux écrit » ce livre avec le double de temps : ma productivité atteint ses limites passées quelques heures.

Même si c’est ce que j’ai fais lorsque j’ai écris Presque Minuit il y a dix ans, je ne me vois pas/plus écrire 12 heures d’affilée (de toute façon, je n’ai pas le temps pour). Je dis ça, le futur me fera peut-être mentir.

Toujours est-il que le premier jet d’Ordo est terminé et que je suis content de cette histoire (Nan, en fait, j’en suis très content). Je crois que c’est un roman généreux en événements, en idées, dans son rythme et ses effets spéciaux. J’ai repoussé au maximum le signage pour avoir quelque chose de bien rempli et développé dans la mesure du cadre autorisé (en fait, je l’ai copieusement dépassé, mais ça reste dans les mêmes eaux que mes deux précédents). Bon, ça, c’est moi, l’auteur, qui le dit. Faudra juger sur pièces à la lecture (à la rentrée ou en fin d’année, selon comment le virus impacte les futures sorties).

Prochaines étapes :
— Tout au long de la rédaction, je me suis noté des trucs à vérifier, quelques répliques cool à rajouter, des verbes ou des mots qui me plaisent à placer. C’est le moment.
— J’avais commencé à réaliser des infographies (arbre généalogique, descriptions des différentes familles mises en scène, pouvoirs magiques et lexique). Faut que je termine de les écrire, elles devraient (normalement) figurer dans le roman pour ajouter à l’immersion.
— Durant la conception et l’écriture, j’ai listé 26 actrices et acteurs pour jouer les rôles principaux, secondaires et tertiaires dans le film ou la série que pourrait être Ordo. J’ai associé un thème musical à chacun d’entre eux. Il m’en manque quatre. Faut que je les trouve. Peut-être que ça figurera en fin d’ouvrage (ça dépendra de la place, sinon sur mon site).
— Plus important que tout le reste : faut que je me relise, entièrement et en profondeur. Je l’ai peu ou pas fait durant l’écriture donc y’a l’assurance d’avoir des tournures pourries à presque chaque paragraphe. Accessoirement une petite relecture à voix haute associée à Antidote ne fera pas de mal pour livrer un roman aux fesses les plus propres possibles.

Bref, c’est pas fini mais une très bonne étape est passée et ça continue d’avancer !

(Le visuel est un extrait d’une des propositions de couvertures bien cool de Axel « Supacat » Mahé).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.