De la musique pour Au Crépuscule

Quand j’écris, je le fais toujours en musique. Parfois, j’ai besoin de moments sans, pour structurer ou pour faire le vide dans ma tête et parvenir à formuler mais 95% du temps, c’est avec un fond sonore. Chanté ou instrumental peu importe.

Si durant la conception de Au Crépuscule, j’ai nourri l’idée de fournir une playlist détaillée avec un morceau spécifique à chaque chapitre, je me suis aperçu après coup que c’était un travail colossal qui n’avait pas tant d’intérêt que ça : je sais que certain.e.s n’aiment pas l’idée d’être contraint.e.s à lire à un rythme spécifique (c’est un peu la particularité/l’intérêt de la lecture, on imprime le temps qu’on veut à chaque mot/phrase/page) et de mon côté, perfectionniste as fuck, je me retrouvais frustré de ne pas pouvoir proposer un morceau pour un début de chapitre qui enchaînerait sur un autre en fin de chapitre. Bref, j’allais passer un temps considérable pour un résultat qui ne correspondrait jamais véritablement à l’usage que vous en auriez.

Pour autant, comme j’avais tout de même une playlist assez vaste, diversifiée, intense (me semble-t-il), je me suis dis que ça serait tout de même bien bête de la supprimer sans en faire un petit quelque chose. Ce petit quelque chose, c’est donc ça : une grosse playlist de 60 morceaux pour 4 heures d’écoute, un peu en bazar, pas forcément calée sur les chapitres malheureusement, mais qui transmet un certain mood, entre moments doux, moments de réflexions, moments poétiques, moments dépressifs et moments de « c’est la fin du monde, allons mourir les armes à la main ». Oui, il faut écouter, les morceaux de Hiroyuki Sawano quand les personnages sont dans le feu de l’action : effet garanti.

J’oubliais l’essentiel, c’est disponible sur Deezer et Spotify avec des adresses raccourcies pour que vous puissiez facilement vous les approprier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.