Au Crépuscule #6 : la Rentrée


La Grande Bataille de Winterfell, 
La Bataille de Shiganshina,
La Bataille du Gouffre de Helm*,
La Rentrée Littéraire 2019.

J’adore les grandes batailles. J’aime quand tous les persos se retrouvent et affrontent un ennemi commun surpuissant. J’aime quand il y a des persos importants qui meurent montrant que la guerre c’est moche et pas à prendre à la légère, que n’importe qui peut y passer. Par contre, j’aime moins quand on sort de la fiction et que c’est le roman que j’ai écris qui est contraint de se lancer dans la mêlée ^^.

Qu’est-ce que je veux dire par là ? Que c’est la rentrée littéraire et que ça va être la guerre pour Au Crépuscule.

Vous vous dites que j’exagère ? Je suis persuadé du contraire.

J’ai longuement hésité à écrire cet article mais comme je suis assez nerveux concernant la sortie du roman, assez inquiet au point de ne pas toujours bien dormir, je me suis dis “juste fait-le !”. Mieux vaut prévenir que guérir.

Les faits : le site Actualitté parle d’une rentrée littéraire d’environ 910 sorties pour cette année (on ne compte pas les BD, mangas et comics — uniquement les romans, essais et recueils de nouvelles ou de poésie). 

Je ne sais pas si vous visualisez 900 nouveautés dans les rayonnages des librairies, sur les étals des magasins, mais moi, non. Ce qui est un peu normal puisque les libraires font des sélections en fonction de critères qui leur appartiennent (les goûts, les couleurs, l’estimation du potentiel de ventes : s’il ne voit passer que des adultes dans sa boutique, il va peu ou pas commander de livres pour enfants). Le libraire, physiquement, il ne peut pas prendre un exemplaire de chaque titre tellement y’en a. Donc : la guerre.  

Dans ces moments de sorties nourries, si tu n’es pas un blockbuster, tu risques ta place chaque semaine à la manière d’une sortie cinéma. Le film débarque en premier semaine, reste 1 à 3 semaines en salles, une seule si ça ne marche pas du tout et plus que prévu si ça fonctionne super bien. Là, c’est pareil, mais en bien pire. Si le roman ne se vend pas “bien, et rapidement”, il disparaît sous le flot des nouveautés des semaines suivantes. Et lorsque les exemplaires en stock sont vendus, le libraire pèse le pour et le contre d’en reprendre quelques exemplaires (ce qui explique que, parfois, on ne trouve pas un livre pourtant sorti quelques semaines plus tôt). S’il y a énormément de sorties, et si les ventes sont moyennes, il préférera faire de la place dans ses rayonnage pour les nouvelles nouveautés. Cruel mais totalement logique.

Bref, même si je me dis que j’ai fais au mieux, que ce n’est malheureusement plus de mon ressort (j’aimerais toujours faire plus, mais l’homme a ses limites), je ne suis pas serein. Le sol est gadouilleux et ça ressemble plus à un Battle royale qu’à autre chose.

Tout ça pour dire quoi ? Si Au Crépuscule vous intéresse, n’attendez pas. Prenez-le dès que vous en avez l’occasion et les finances. Si ça vous branche pas trop, sans rancune : ça n’est qu’un roman, qu’un moment de divertissement. Y’a ni obligation, ni mort d’homme. Comme Au Crépuscule n’a pu se faire que grâce aux très bonnes ventes de Presque Minuit, je suis simplement conscient que les ventes d’Au Crépuscule influenceront mes futures demandes de projets. Là encore : les faits.

Dans tous les cas, si le roman vous a plu, parlez-en, partagez votre avis, écrivez un commentaire sur les réseaux sociaux et/ou les sites de vente en ligne : là où vous serez lus et où vous pourrez informer les curieux et convaincre les indécis. C’est le bouche à oreilles des premiers jours, les avis postés et les ventes des premières semaines qui décident du destin d’un roman… et de sa survie parmi les combattants de la grande guerre littéraire.

À jeudi !

* * *

Au Crépuscule sort le jeudi 5 septembre chez 404 éditions.

La semaine prochaine : anecdotes ! (cycle lunaire, température hivernale de 1893 et autres véracités historiques).

*Oui, je sais, c’est la Bataille de la Ferté-au-Cor mais cette appellation ne parle à personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.