Nachtmahr [Channel Fear épisode 3]

Nachtmahr (Channel Fear Épisode 02) :
« L’équipe de Channel Fear arrive dans une petite ville victime du déménagement massif d’habitants épuisés : nuit après nuit, tous font le même cauchemar où ils meurent, assassinés ! »

Channel Fear, c’est un Serial, un jeu de rôle uniquement composé de scénarios courts (jouables en 2h). Dans Channel Fear, les joueurs incarnent une équipe d’enquêteurs spécialisés dans le paranormal travaillant pour une émission TV du câble américain.

Chaque épisode contient tout pour jouer : une présentation du concept, une bande originale pour sonoriser la partie, un système de jeu, une feuille d’enquêteur vierge, 5 prétirés et un scénario court. Chaque épisode est indépendant et ne requiert pas d’avoir lu les précédents pour être joué.

Les épisodes de Channel Fear sont disponibles en PDF chez :
Black Book Éditions,
DriveThruRPG,
Lulu.

Enregistrer

Enregistrer

25 commentaires

  1. Scénario maîtrisé avant hier soir.
    Avec deux joueurs, qui ont incarné l’ancien policier et l’exorciste prétiré.

    Quel pied ! Alors que je suis un MJ rouillé (1 partie précédemment dans l’année, le reste dans les années 80)

    Sans faute pour moi du Corpus Mécanica : facile, élégant, très opératoire. 0 moment de flottement. Tout à fait ce que j’aime, on est pas là pour se prendre le chou avec des règles. Et les personnages, du fait des aptitudes et des ressources, sont compétents (pas du genre investigateur bon dans une compétence donc avec 40 % dans cette compétence). Très très bien adapté aux one shot d’initiation/convention.

    Le scénario : Fond assez classique Chtulu like sans le mythe, mais avec la variante de l’angle journalistique. Nombre de PNJ inférieur aux doigts des deux mains, mais très bien caractérisés, très plaisants à incarner (notamment Rosa et le Redneck). Partie jouée en 3 heures, plus long que les deux heures envisagées mais ça tient encore dans une soirée, en rajoutant les 20 minutes de prise en main des règles et explication de l’émission.

  2. Maintenant pour les MJs seulement SPOIL
    J’avais préparé un enregistrement assez bref du début du cauchemar, et un plus bref encore de l’agonie terminale. En ayant récupéré en ligne des bruits de crépitement d’incendie. Ainsi que la phrase de fin de rêve. Ça m’a permis d’accentuer l’effet de récurrence. Utilisation d’un sablier pour la gestion du temps du rêve. Cette utilsation permet de renforcer le contraste entre le précipité de l’action dans le cauchemar et l’investigation plus lente dans la réalité.
    Bien suivre les conseils de Yno sur le temps du rêve quand on a que 2 joueurs,car il est peu probable qu’ils s’endorment plus de 2 fois chacun ! Je propose un jet d’Endurer/Respiration/3 pour gagner du temps d ‘action dans le cauchemar.
    J’avais d’ailleurs insisté auprès des joueurs sur leur état de fatigue en arrivant à BG, après une longue route, pour les inviter à dormir le plus tôt possible, après leur arrivée au crépuscule.
    Mention spéciale aux Noms pour improviser, qui peut laisser penser aux joueurs, en ayant tout de suite une réponse sur les noms, que le personnage auxquels il pense en le demandant à une importance (m’ont demandé le nom du maire, celui de la shérif, celui du journaliste traitant les affaires locales dans le cahier de Rosa …).
    Bruitage de chien et de corbeau aussi, pour les incursions les concernant.
    Le scénario paraît linéaire et simple : voir le curé dans le rêve, aller à l’Eglise, trouver le nom de l’ancien curé, aller à la mairie ou interroger le standardiste de la Poste (quand il ne dort pas), trouver la maison, le corps et le rituel; opérer le rituel ou laisser faire.
    Mais la réticence à s’endormir de mes joueurs, paranoïa logique, leur a fait récupérer tardivement la vision du Père Buck, beaucoup d’incursions déjà réalisées. En fin de compte l’incarnation s’est faite alors qu’ils étaient sur le chemin du retour de leur découverte forestière de la cabane. Ils n’ont donc pas réalisé la meilleure émission possible.

    Ils ont poussé la prévention jusqu’à repartir dormir le lendemain de leur arrivée dans la ville voisine, et voyant que les hébergements étaient pleins (de citoyens de BG refusant de dormir chez eux), ils ont dormi dans le Van. Mais pour faire avancer le scénario je les y ai quand même fait cauchemarder, en dehors de BG donc. Tant pis !

    Une seule scène « violente » vécue, quand notre exorciste explorant le presbytèree se précipite (ce sont ses mots) vers la nef et se fait tirer dessus par le Redneck mort de trouille en entendant du bruit (heureusement évité par un Agir Réflexe plein de relances et avec point de ressources). Et c’était très bien comme ça, pas de frustration à ce niveau.

    Pour la scène finale, j’avais prévue que ce soit la gentille Rosa qui soit victime de l’incursion, en se rendant au Carpenter (présence de vin près du bar) pour récupérer de la nourriture, le Carpenter servant de dépôt alimentaire dans ma description. Et pour l’interview des tenanciers j’avais fait remarquer au preneur de vue qu’il était obligé de déplacer quelques bidons d’essence entreposés près de l’entrée (station service fermée pour cause de départ du pompiste) pour trouver le meilleur angle, la tenancière tenant à se faire filmer devant son entrée (enseigne visible). J’avais pensé à des jets de Maîtrise de soi/se contrôler 3 pour pouvoir agir pendant l’incursion terminale. Mais bon, vaine préparation, considérant que les journalistes avaient un peu trop ramé, et le temps de jeu dépassant le contrat, j’ai considéré que l’incarnation s’était passée en leur absence. Ça n’a pas engendré de frustration pour autant ! Au contraire terminer un peu piteusement, en comprenant qu’ils avaient loupé quelque chose a été le point d’orgue approprié de leur difficile reportage.

    Un des mes joueurs ayant vu le PBuck dans un cauchemar a déclaré avec force en voyant sa photo à l’Eglise (ie en entendant ma description) : ce n’est pas lui ! (confondant avec la description d’une autre personne). J’ai laissé faire (ie je n’ai pas posé que son personnage reconnaissait le Père), car l’erreur du joueur était cohérente avec la fatigue du personnage !

    Pour bien montrer l’inintérêt de la ville la plus proche aux joueurs, je l’ai appelée Neighbouring Town et y ait fait des coupures de scènes.

    Au total je dirais que le scénario est très bien conçu (un régal de PNJs en particulier), et qu’une préparation soigneuse permet d’en tirer un excellent parti (l’enregistrement peut-être, mettre « à disposition » les moyens matériels vin et combustible, de réaliser le congédiement, les fenêtres de la cabane qu’on ne peut pas casser mais à travers desquelles on voit cependant – j’ai dit que des planches avaient été clouées par dessus de l’extérieur, mais laissant « de la place » entre elles suffisantes pour voir l’extérieur).

    Ce que j’ai mal fait : non instillation de la possibilité d’un empoisonnement par l’eau, pas assez tirer parti du concierge de la mairie.

    Bon, ma conclusion, ce scénario est un régal. Pour 2 ou 3 joueurs. Merci Yno !

  3. Joué 3 fois à ce jour. Convient tout à fait aux débutants adultes. J’ai fait joué trois newbies (accompagnées) et elles sont maintenant converties au JdR. 1 es déjà revenue jouer à autre chose, les 2 autres, c’était ce samedi.
    3 déroulements complètement différents.
    Une suggestion pour Yno : nous proposer d’autres pré tirés (pour la variété) lors des prochaines émissions.
    Parties à 2,3 et 4 joueurs. J’ai trouvé que l’optimal était à 3 joueurs. A 2 manque de cauchemardeurs, à 4 partie qui s’allonge (mais reste très intéressante).

  4. Ah oui, trois fois, c’est sacrément rentabilisé ! 😀

  5. Je dois au moins encore une partie, mais j’ai envie de le faire jouer à tout le club. J’ai rentabilisé le scénario, et aussi mon enregistrement de début de rêve + sons d’animaux qui ont des problèmes.
    Où est-ce que je pourrais poster ds idées de personnages ?
    J’ai Mesoke (hirondelle en cheyenne), linguiste barrée, compétence pro : connaissances linguistiques / Pheme BERRY, stagiaire manipulatrice, compétence pro croqueuse d’hommes (les femmes peuvent succomber aussi) / Raphaël VASQUEZ, technicien halluciné, compétence professionnelle Bad Trip (visions hallucinatoires suite à injections …).
    La première ressemblerait à l’actrice indienne qui avait refusé un Oscar à l’époque de Wounded Knee bis, la seconde à Halle BERRY, le troisième à Javier BARDEM.
    Tu n’as pas répondu à ma suggestion de proposer de nouveaux prétirés dans les prochains épisodes. Ce serait bien, non ?
    J’essaierai de réfléchir à un scénario dans le Dakota du Nord, lié à l’exploitation du gaz de schiste. Fargo quel pied (pas seulement le pied qui sort du tonneau) !!!!

    Yno il y aura des scénarios 7 et suivants ?

    Merci !

  6. Tu peux poster dans le forum dédié à mes créations, préférablement dans le sujet Channel Fear : http://www.subasylum.com/Antoniobay/viewforum.php?f=27

    Concernant les prétirés, c’est non. Ce sera les mêmes tout du long. Ma seule envie est de proposer un scénario court. Proposer de la musique, des règles, des fiches de perso, des prétirés, c’est du bonus pour faciliter la prise en main (parce que je sais que les gens sont flemmards 😉 surtout à un prix ussi bas. Mais je ne peux pas passer plus de temps là-dessus, je n’ai déjà pas le temps pour faire tout ce que je veux ou écrire des scénarios. Le bonus doit rester du bonus, et l’idée, c’est que les prétirés soient utilisés pour faciliter la prise en main des nouveaux joueurs. Dès qu’on a un peu de bouteille, on crée les siens (sinon, je n’aurais pas mis de créa de perso).

    Y’aura un épisode 7 (probablement en décembre) et s’il y a une suite, elle arrivera quand elle arrivera (autrement dit, le 8, c’est pas pour tout de suite, et assurément pas cette année en tout cas).

  7. Nachtmahr joué hier. Gros succès. Pour l’ambiance, j’ai créé l’adresse mail du producteur de la série qui écrit à son équipe après chaque épisode, indique l’audience et fait quelques commentaires sur leur performance. Ils ont même droit à une page de commentaires issus du forum où les fans et les détracteurs de l’émission s’expriment. Enthousiastes admirateurs, bigots épouvantés et critiques scientifiques s’y déchaînent. Mes 4 joueurs en redemandent. Donc direction lulu et l’épisode 4… Merci Yno

  8. bonjour, dans deux jours, avec 4 amis on a prévu de faire « nachtmahr ». je serrai le MJ et ce serra notre premier JDR à tout les 5 !! j’ai un peu la pression ! ( même si j’ai bien tout lu plusieurs fois ) est ce que vous avez des conseils à me donner? merci !

  9. Bonjour, je vais faire jouer ce scénario d’ici peu à un groupe important (9 à 10 joueurs).
    Je suis en cours de création d’autres prétirés.
    Penses tu que le nombre soit un problème sur ce scénario que je trouve vraiment intéressant ?
    Quelqu’un a t’il créé un écran pour Channel Fear ? Genre trois ou 4 feuilles A 4 à imprimer et faire tenir par trombone sur un écran du commerce ? Ca me simplifierai la vie d’avoir les bonnes tables et règles sous les yeux.
    En tout cas, merci Yno pour la qualité de la gamme Channel Fear.
    Mitch

  10. 9 à 10 joueurs. Waouh.
    C’est difficile de te répondre. De mon point de vue (et de ma pratique), je trouve qu’une table de jdr avec plus de 5 joueurs, c’est désagréable (je n’aime pas en tant que MJ, ni en tant que PJ). Pour les jeux portés ambiance, je trouve que 5 joueurs, c’est même déjà de trop et jamais je ne serais joueur ou MJ à un table de 9 ou 10 joueurs… quel que soit le joueur. ça veut dire n’avoir pas la parole 8 à 9 fois par partie, ça me parait tellement ralentir tout que je ne vois pas comment faire et y prendre plaisir. Mais, attention, je ne doute pas que certains y arrivent. Par contre, je suis incapable de conseiller.
    Pour moi, si tu as 9 à 10 joueurs, c’est un autre MJ qu’il te faut pour faire deux tables de 4 PJ et là, ce serait plus tranquille et feutré, plus profilé à l’ambiance.
    Il n’y a pas d’écran Channel Fear à l’heure actuelle. L’écran que je préconise car je l’ai crée en ce sens, c’est l’écran du Rêve Américain que j’avais prévu spécifiquement pour être utilisé pour tous mes jeux contemporain fantastique type Americana, Rushmore, Channel Fear. Toutes les règles sont communes et la création spécifique à chaque jeu est indiquée sur la fiche de perso (je l’ai vraiment conçu en ce sens en sachant que Rushmore et Channel Fear seraient utilisé avec). Par contre, effectivement, c’est de l’incitation à l’achat et c’est publié chez John Doe.
    Merci à toi et désolé, si je n’ai pas pu t’éclairer davantage.

  11. Merci de ton retour Yno. Je pensais, gérer les joueurs en faisant des teams d’explorations différentes par lieu, et en laissant les autres écouter, pour tenir le timing, en partant du principe que la team debrief. Je vais regarder cet écran, on verra. En tout cas, merci bien de ton message. @+

  12. Hello Yno, petit débrief post-partie.
    Au final, suite à changement de planning, huit joueurs plus moi derrière mon écran bricolé à l’arrache.
    Quelques joueurs n’ayant jamais fait de JDR. Mais une majorité de joueurs ou anciens joueurs.
    Cadre : ChateauForm ! Channel Fear peut se jouer dans les endroits les plus prestigieux 😉
    Début de partie vers 18h00.
    Deux pauses de 20 minutes pour changer de salle. Il a fallu passer à l’apéro puis au repas. On a joué en même temps.
    Fin de partie à minuit autour du dijo. Ouf.
    Plutôt bien passé. Les joueurs ont naturellement fait des équipes d’exploration pour couvrir au mieux le terrain.
    Ce fut donc plus facile à gérer pour moi.
    Je passais d’un groupe à l’autre en parallèle.
    J’ai réussi a faire participer tout le monde.
    Grosse difficulté : ils ont tout fait pour ne pas dormir…
    Ils ont bloqué l’incarnation sur le fil après passage sur chaque site. Bref, tendu et intéressant.
    J’ai eu de très bons retours des joueurs.
    Un super team building.
    Bravo a toi. En tant que MJ, j’ai passé également un super moment.
    @+

  13. Nachtmahr joué hier soir, deux PJ, session de 3h30.

    Bonne séance, tout le monde s’est bien amusé. Une investigation avec un niveau de difficulté juste comme il faut, les personnages ont toujours quelque chose à faire, c’est bien calibré.
    Le final a été… chaud !

    Le commentaire de Nikôh plus haut dans ce fil (merci à lui) m’a donné l’idée de faire une feuille de calcul d’audimat. À la fin de la séance, je fais le point avec les joueurs et on coche dans ma liste les éléments qu’ils ont réussi à filmer. Plus le score obtenu est élevé, plus l’émission a fait d’audience.
    Ça fait une petite conclusion sympa et si je le fais rejouer ça fera un défi pour le prochain groupe.

    Un de mes joueurs a dessiné un résumé des évènements pendant la partie, j’essaierai de poster ça sur l’Instagram d’Yno.

  14. Merci à tous pour vos retours, c’est toujours très cool !

  15. J’en suis à 7 parties menées, avec joueurs confirmés et débutants absolus qui ont été très contents de leur découverte du JdR.

  16. Il va falloir que je passe à un autre scénario !!!
    Ami MJ, quel est le scénario CF avec lequel tu as eu la meilleure partie, hormis celui-ci ?

  17. 7 parties pour le scénario Nachtmahr ? Ah oui, quand même… c’est rentable 😀

  18. Les 3 précédents messages anonymes par erreur sont de moi, sorry.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.