24h/24 [Channel Fear épisode 2]

cfs01e02

24h/24 (Channel Fear Épisode 02) :
« Le temps d’un plein, l’équipe de Channel Fear s’arrête à une station-service en pleine nuit. Lorsqu’ils repartent, la route les mène à la station qu’ils viennent de quitter. Prisonniers d’une boucle sans fin… mais pas seuls. »

Channel Fear, c’est un Serial, un jeu de rôle uniquement composé de scénarios courts (jouables en 2h). Dans Channel Fear, les joueurs incarnent une équipe d’enquêteurs spécialisés dans le paranormal travaillant pour une émission TV du câble américain.

Chaque épisode contient tout pour jouer : une présentation du concept, une bande originale pour sonoriser la partie, un système de jeu, une feuille d’enquêteur vierge, 5 prétirés et un scénario court. Chaque épisode est indépendant et ne requiert pas d’avoir lu les précédents pour être joué.

Les épisodes de Channel Fear sont disponibles en PDF chez :
Lulu,
Black Book Éditions,
DriveThruRPG.

Enregistrer

12 commentaires

  1. Bonjour.

    J’ai fait jouer le premier épisode vendredi dernier et les joueurs ont plutôt apprécié.
    Le fait de ne plus jouer des personnages qui ne sont que dans l’optique de survie ou de réussite, mais plutôt de trouver les bonnes images et rendre le parcours intéressant pour le spectateur, change pas mal le focus de la partie et c’est un des points qu’ils ont préféré.

    D’autre part, j’ai une petite suggestion (qui me serait utile, en tout cas) : ne serait-il pas possible de mettre en vente sur Lulu un petit cahier contenant la partie récurrente du serial (c’est à dire tout ce qui se trouve avant et après le scénario). Cela permettrait d’avoir un petit bouquin de règles facile à compulser pour le MJ et un élément à donner aux joueurs avant la partie.
    Un petit cahier d’une trentaine de pages en n&b ne couterait pas bien cher et n’entraverait en rien une future publication globale du serial.

    Et sinon, quand arrive le prochain épisode ? 🙂

  2. Bonjour Gilles !

    Je réfléchis à ta demande. J’ai plusieurs pistes, demandes et réflexions sur la/les version(s) papier de Channel Fear.

    Le prochain épisode ? Aucune idée. Pour l’instant, je n’ai pas terminé de l’écrire.

  3. Bonjour,
    Est-il envisagé un petit écran pour donner le ton, dissimuler les papiers du MJ et regrouper quelques données utiles?
    Vivement le N°3 🙂

  4. Bonjour Philippe,

    Je suis en train de regarder ce qu’il est possible de proposer. J’aimerai proposer un véritable écran (et pas un PDF à imprimer) mais ça semble très difficile en terme de faisabilité.

    Pour l’instant, sans pousser à l’achat, je conseille d’utiliser l’écran du Rêve Américain (Americana : le rêve américain) que j’ai écris, designé et qui est disponible dans les boutiques spécialisées aux éditions John Doe. Le système était identique et l’univers étant commun avec celui de Channel Fear, il s’utilise sans avoir à adapter les informations au verso.

  5. Bonjour,
    j’entends bien la possibilité d’utiliser l’écran d’Americana (je possède le jeu mais ne le ferais probablement pas jouer), mais à 22€ cela reste un peu cher pour utiliser avec Channel fear 🙂
    Je vais donc attendre une proposition de votre part ou en bricoler un (comme souvent) moi-même.

  6. ça marche Philippe, je comprend bien et je vais tenter de trouver une solution.
    Sache juste que « l’écran » est en fait indépendant d’Americana : avec l’écran, tu as un livre avec un énorme scénario indépendant d’Americana, où l’on joue des mafieux, avec les règles dédiés (ça ne nécessite pas Americana). Je précise ça simplement pour le fait qu’il n’y a pas besoin du jeu pour utiliser l’écran (qui fonctionne aussi avec et pour Rushmore).

  7. Un scénario qui déchire sa mère, mais pas pour les MJs ou les Pjs débutants.
    Du très lourd en tout cas.
    Merci YNO

  8. J’ai fait jouer cet épisode hier soir à un groupe de deux joueurs, sur une séance d’environ 2 h 30.
    Une vraie réussite.
    J’ai utilisé le scénario presque en l’état, juste quelques modifications mineures pour l’adapter à mon goût personnel. Je l’ai en revanche converti à mon système maison, je n’ai donc pas d’avis sur le Corpus Mechanica.
    Je plussoie Julius sur le fait qu’on s’adresse ici plutôt à des joueurs (MJ et PJ) confirmés ; il y a un vrai travail intéressant et original à fournir sur la façon d’aborder les descriptions en cours de partie et sur le roleplay.

    Je me permets de proposer des suggestions aux MJ intéressés.

    ALERTE SPOILER

    Ma principale adaptation concerne la gestion de la musique. J’ai décidé de jouer sans « musique de fond ». Les seuls morceaux diffusés en cours de partie sont des morceaux que les personnages entendent réellement.
    J’ai utilisé deux chansons : une pour la station service et une pour la camionnette.

    Chaque fois que quelqu’un entre dans le magasin de la station, il est accueilli par le même morceau de musique, ce qui renforce l’effet de « déjà vu » pendant que je refais une description rapide des lieux et des PNJ.
    La description doit être rapide, avec quelques mots clés marquants, pour ne pas casser le rythme de la partie. Mais la répétition mérite d’être tenue, quel que soit le nombre de boucles, afin de produire cet effet de sape du moral des personnages.
    (J’ai utilisé « Didn’t we meet » d’Alice Cooper, car le texte est en rapport avec le thème du scénario. Et l’intro guillerette du morceau tranche bien avec la nature des évènements.)

    Dans la camionnette, la séance (et chaque boucle par la suite) commence avec un morceau de Pink Floyd dans l’autoradio, « Time ».
    L’idée est de retrouver l’ambiance du film « Un jour sans fin », quand Bill Murray est réveillé tous les matins par « I Got You Babe ». Dès que la boucle temporelle est relancée… « Time ».
    Au-delà du clin d’œil dans son titre, ce morceau a un autre intérêt. Je l’utilise pour gérer la remontée dans le temps. Après un petit travail de montage audio j’ai préparé cinq versions du titre.

    Dans la première version, on entend directement le chant.
    Puis quand les joueurs remontent le temps, deuxième version : un roulement de batterie avant le chant.
    Au fur et à mesure des passages, on remonte de plus en plus dans l’intro : les arpèges, le tic tac et enfin les sonneries au moment où les joueurs arrivent au moment de l’accident (ceux qui connaissent bien le morceau comprendront).

    https://www.youtube.com/watch?v=JwYX52BP2Sk

    Dans ma version de l’histoire la camionnette des PJ a directement percuté Victoria avant de s’encastrer dans un lampadaire. La jeune fille a agonisé un court moment avant de lancer la boucle, moment qui correspond à la durée de l’introduction du morceau.

    Mes joueurs n’ont pas forcément fait attention au changement dans le morceau quand ils ont remonté la boucle pour la première fois. Ce qui m’a bien arrangé car ils ont essayé de remonter la route très rapidement.
    C’est à mon avis un des risques principaux de ce scénario d’ailleurs, surtout avec la version originale qui prévoit une remontée d’une minute à chaque passage en arrière. Les joueurs peuvent comprendre le mécanisme dès le début s’ils pensent à remonter la route, et finir le scénario en 5 minutes sans avoir rien compris à l’histoire.

    Merci à Yno pour ce scénario en tout cas, je le referai jouer à d’autres groupes en testant des variantes.

  9. Waaaahh.

    Merci blueoysterboy pour ton retour et tes indications concernant ta façon de maîtriser, c’est très cool 🙂

  10. Bonjour à tous,
    J’envisage de faire jouer le scénario à La Guilde des Joueurs de Gardanne ce vendredi.
    Le système de jeu très épuré m’ira très bien.
    Quelques questions sur des points du scénario qui ne sont pas assez clairs pour moi.

    ALERTE SPOILER

    Le paragraphe sur LA BOUCLE débutant par « A l’inverse, si au lieu …  » n’est pas rédigé clairement pour moi. Il semble impliquer que la zone de changement pourrait être franchie autrement que « à rebours » tout en faisant quand même reculer le temps de 1 minute. Le texte indique : « Personnes franchissant la zone à rebours, non impactées », et qui donc n’agiraient pas comme elles le faisaient une minute plus tôt – ce n’est pas un bug ???

    Voilà ce que je pense être l’intention :
    La zone de changement est à la fois devant en poursuivant la route après la station (franchissement qui amène à se retrouver arrêtés dans le Van à 23h55 devant la station), et derrière en empruntant en sens inverse la route dont on est venue en arrivant à la station (cas du franchissement « à rebours », qui amène à se retrouver soit 1 en route à 1 minute de la station et à 23h54, soit 2 arrêtés devant la station à 23h54 ? – je privilégie l’hypothèse 1 car il est dit que les personnages se retrouvent à agir comme ils le faisaient une minute plus tôt, mais je trouverais mieux qu’ils se retrouvent à nouveau devant la station, mais à 23h54 puis 53 puis 52 puis 51 puis 50, horloge du tableau de bord faisant foi).

    Comment doit-on gérer les cas ou certains PJ franchissent les zones de changements et pas d’autres (j’évoque ici des « autres  » personnages qui ne seraient pas décédés dans la boucle « en cours ») ?

    Qu’est-ce qui empêche les joueurs, une fois compris par eux que le franchissement « à rebours » amène le retour en arrière une minute plus tôt, de « repartir » directement à rebours une fois revenue dans une boucle antérieure d’une minute, sans s’arrêter à la station service ?

    Combien de temps à pied, marche/course entre la station service et les limites de la zone de changement ? 2 minutes 30 en auto dans les deux sens c’est clair dans le texte

    Mais alors il y a un truc que je ne pige pas dans le timing :
    à la première itération à rebours, l’équipe revient dans une boucle débutant à 23h55 moins une minute, en agissant comme ils le faisaient une minute plus tôt. Du coup ils ne sont plus au début de cette nouvelle boucle, plus précoce d’une minute, en arrêt devant la station, mais à 1 minute de route de celle-ci, non ? Du coup dans les itérations 3, 4 et 5, ils sont à l’extérieur de la distance routière de la station concordant avec les 2 minutes 30 de part et d’autre de la station conduisant aux limites de la zone de changement !
    Par conséquent, la bonne durée de trajet routier entre les limites géographiques de la zone n’est-elle pas de dix minutes ? 5 devant et 5 derrière, donnant la possibilité d’accomplir les 5 ‘reculs » d’une minute par franchissement à rebours de la zone ?

    Pour moi Moonface peut les suivre dans l’intervalle temporel entre 23h50 et 23h55. Du coup peut-il les attendre « à l’entrée d’une boucle – 1 une fois qu’il pige que l’équipe va faire ça jusqu’à revenir suffisamment en arrière ? Cela veut dire aussi que Moonface « comprend » le phénomène de la boucle, a « conscience » du déroulement des faits dans les boucles précédentes et va chercher activement à empêcher l’équipe de franchir à nouveau à rebours la zone de changement. Moonface n’a pas de jambes ; il peut quand même conduire la Harley, non …

    Une astuce de maîtrise pour que arriver à que les PJ voient leurs souvenirs des évènements précédents s’effaçant progressivement ? A part donner les PJ à une autre équipe de joueur, je ne vois pas …

    Merci !

  11. Hello Jérôme,

    Je reviens tout juste de vacances et je prend connaissance de ton message. J’avoue qu’il est assez long et que je n’y ai pas tout compris 😛

    Ce que je peux directement te répondre sans avoir relu l’épisode en question, c’est le « Personnes franchissant la zone à rebours, non impactées ». Ce n’est pas un bug. Les personnes qui le font ne sont pas impactées. Donc restent exactement là, où elles sont. Et ton paragraphe sur le timing y est lié.

  12. Merci Yno. J’y reviendrai, car après ces quelques semaines moi aussi il faut que je relise le scénario pour comprendre tout mon post ! Et j’avais vraiment besoin d’éclaircir ces points pour trouver le scénario bon pour mon service !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.