Hier, j’ai terminé une nouvelle peinture pour Monster Chic et je réalise maintenant que je n’ai jamais présenté mes trois dernières créations en date ! Il faut dire que j’ai tendance à en produire une tous les six mois lorsque j’ai envie de m’aérer l’esprit ou que je suis en pause d’écriture (et je ne trouve pas souvent le temps de passer 20-25 heures à composer, simplifier, affiner le trait d’une illustration très grand format), ce qui n’aide pas à obtenir un rythme régulier.

godzilla_WEB_825

J’avais envie de changer un peu des femmes fatales et de dessiner un vrai « monster chic ». Du coup, voyant des images promo pour la sortie du dernier film en date, j’ai opté pour une grosse bête, iconique et à l’animalité destructrice : le King of Monsters, Godzilla. Il est disponible en deux formats carrés (30 x 30 cm / 50 x 50 cm), en noir et blanc.

Tulip_WEB

Challenge : dessiner un personnage à lunettes, au crayon, quand les lunettes font une trentaine de centimètres de long sur le format (60 x 90 cm), avec les effets évasés de vide/blancs à prendre en considération ! Tulip + The Cat est disponible en deux formats (40 x 60 cm / 60 x 90 cm), en noir et blanc.

BloodyBonnie_coul_WEB

L’envie de dessiner une nouvelle Femme Fatale s’est fait ressentir et je suis partie de cette paire d’yeux pour développer tout le reste (visage, cheveux, posture, fond). Par contre, j’en avais marre de lui adjoindre un animal à chaque fois (et puis, une fois qu’on a dessiné un chat, n’est-ce pas la fin de la créativité ?). Du coup j’en ai profité pour tenter un lettrage et une version alternative en couleur par ordinateur. Bloody Bonnie est donc ma première peinture entièrement digitale à l’heure actuelle. Elle est disponible en deux formats (40 x 60 cm / 60 x 90 cm) mais aussi en deux versions (noir et blanc/couleurs).

Évidemment, toutes ses illustrations (et bien d’autres) sont disponibles en séries limitées (entre 15 et 25 exemplaires par format) sur www.monsterchic.fr