Flyer Americana(Jusqu’à preuve du contraire, ceci n’est pas la couverture d’Americana)

Vous vous posez la question, John Doe se pose la question, je me pose la question.

Comme je viens de finir d’écrire le premier jet du chapitre 6 – le dernier de cette intégrale du Syndrome de Babylone -, l’annexe liée à ce final ainsi que toutes les différentes conclusions, je me dois de prendre un peu de recul et de voir ce qui reste à faire dans ce très gros projet – très gros en terme de texte (c’est deux fois Patient 13, trois fois Notre Tombeau et quasiment six fois Black Trinity) et en terme d’ambitions (la maîtrise de ce Burst est réservée à des meneurs ayant de la bouteille avec de nombreuses possibilités tout au long des scénarios et encore plus dans le grand final).

  1. Je suis en train de boucler le système de jeu. C’est une reprise de Corpus Mechanica Plus auquel j’ai souhaité ajouter quelques éléments qui pourrait bien se retrouver dans une prochaine version de CM+. J’ai rajouté des exemples pour une meilleure compréhension des règles et un personnage prétiré pour parfaire l’explication.
  2. Je dois passer en revue tous les scénarios pour harmoniser les points de règles, la façon de présenter les difficultés, la mention des jets de dés à réaliser, les scènes qui nécessitent des points de règles spécifiques.
  3. Je dois écrire, réécrire et relire le chapitre des conseils au jeu. J’avais commencé mais j’étais passé sur les scénarios suite à une inspiration soudaine. Il reste une grosse moitié à écrire.
  4. Je dois reprendre la présentation du jeu initiale, histoire de m’assurer que ce que je présentais est toujours d’actualité maintenant que les scénarios sont écrits, revoir la quatrième de couverture.
  5. Je dois réaliser une présentation de la vingtaine/trentaine de PNJ importants pour faciliter la prise en main par les meneurs. C’est la partie où je suis le moins sûr de moi tant sur le fait de présenter leurs caractéristiques techniques (dont, personnellement, je me fous) que sur la façon de les présenter tout court (l’un des intérêts de ce Burst, et de sa complexité, c’est que les PNJ ne sont pas constants et évoluent grandement au cours des scénarios donc, difficile de les présenter à un moment M).
  6. Accessoirement, je dois réaliser un index de ces PNJ que j’espère pouvoir placer sur l’un des rabats du livre pour retrouver facilement leur présentation.
  7. J’ai une grosse cinquantaine de corrections à faire dans les scénarios, des modifs, des harmonisations, des détails à ajouter, des choses à patcher, des indications à vérifier.
  8. Une fois tous les scénarios « propres », je souhaite faire une repasse dessus, vérifier les éventuelles différences de style entre le premier et le dernier scénario (qui auront été séparés par un an et demi d’écriture). Éventuellement en réécrire une partie.
  9. J’aime proposer de la musique gratuite et disponible en libre téléchargement dans ce que j’écris. J’ai quelques idées à ce propos mais j’ai besoin d’une centaine de morceaux… c’est faisable mais ça va me prendre du temps à chercher, et à trouver la bonne façon de présenter ça.
  10. J’ai une ou deux très grosses idées supplémentaires pour ce projet et, si j’ai le temps, avant de l’annoncer, j’aimerais tester sa faisabilité.

Voilà, ça, c’est ce qui me reste à faire d’un point de vue « écriture ». Çà vous paraîtra peu ou non, mais il reste énormément de boulot. Difficile donc d’estimer une date. Dans le meilleur des mondes, j’aimerais pouvoir livrer mon texte à l’éditeur d’ici la fin juin. Ce qui ne voudra pas pour autant dire que le bouquin sera fini et prêt à sortir. Les blouses blanches de chez John Doe devront donner leurs accords sur le texte et/ou demander des modifications et des clarifications, les relectures suivront et je validerais une dernière fois derrière… mais ce n’est pas tout.

Une fois l’écriture terminée, je devrais en plus réaliser toutes les illustrations (j’aimerais proposer uniquement des photographies pour accentuer l’aspect réaliste), toutes les aides de jeu (il y en a un petit paquet) ainsi que la couverture du jeu.

Bref, Americana, c’est pas encore pour demain mais je tâcherais de mettre ce billet à jour au fur et à mesure de mon avancée !

Pendant que j’y suis et pendant que je vous tiens, Americana a une page Facebook dédiée. Alors je sais que certains d’entre vous ne sont pas des fans ni même des habitués, mais vous n’avez pas à être inscrits pour visiter la page (comme n’importe quelle page ou blog) et, surtout, je m’y livre de temps en temps, à des explications détaillées sur mon avancée et mes impressions à chaud. N’hésitez donc pas à y faire un tour.