Catégorie Macadabre

Maintenant que j’ai presque fini de répondre à tous les messages (presque !), j’en profite pour poster une petite photo des deux formats papier de Macadabre : la hardcover cartonnée et la softcover souple.   La hardcover est un peu plus grande que la version souple (1,8 cm de haut et 0,43 cm de large) […]

Macadabre, la brigade de la malemort

Classé dans : Macadabre

En l’an 1366, en plein obscurantisme moyenâgeux, la province de Saint-Voile est ravagée par une étrange pestilence transformant sa population en créatures dégénérées, déviantes et bestiales. Si la province, pauvre et bien trop éloignée de la capitale, n’intéresse pas la Couronne ; la fuite de la population face à une épidémie en pleine propagation, les […]

Macadabre : le contenu

Classé dans : Macadabre

Qu’est-ce que pouvez attendre dans les 140 pages de Macadabre ? Une création de personnage aussi rapide qu’aléatoire. Des règles cruelles et tellement injustes que ça m’a réveillé cette nuit au petit matin, avant de réaliser que c’était normal et prévu (i.e. : certains profils sont cheatés mais aléatoires). Injuste hein ? Quelques pages dédiées […]

Vendredi 7 avril au matin, c’est la sortie de Macadabre, un jeu de rôle pas comme les autres, médiéval-fantastique sombre et horrifique. 140 pages, disponible en PDF, en papier A5 « softcover » (couverture souple) ou « hardcover » (couverture dure et légèrement plus grand) sur les boutiques en ligne : Lulu, DriveThruRPG et BBE.

Passons un peu aux personnages, les fameux Docteurs. Sans tout dévoiler, voici quelques éléments présentant des particularités potentiellement rebrousse-poils de Macadabre. 1/ La création de personnage n’est pas libre : un nom, quelques jets de dés qui déterminent un Profil et une Spécialisation (qui donnent droit à des Caractéristiques (Âme, Corps et Esprit), Compétences et […]



It’s Alive ! IT’S ALIVE !!!*

C’est pas moi qui le dis, c’est Henry Frankenstein – ce bon vieux savant fou qui pointait du doigt sa créature rapiécée de morceaux de cadavres.
Mister Frankenstein c'est un peu la vitrine de mon atelier de bricolage : l’établi et les étagères sont pleins d'idées farfelues, de scénarios bidons, de dessins incompréhensibles et de trucs pour lesquels il n'existe pas encore de noms – un paquet de babioles dont il ne sortira probablement jamais rien – mais, pour les rares exceptions, ce site est là pour vous donner quelques informations.

Yno / Anthony Combrexelle.
*(traduction : Il salive ! IL SALIVE !)