Catégorie Americana

Americana : le rêve américain est sorti !

Classé dans : Americana

Americana : le rêve américain Témoins de la mort surnaturelle et spectaculaire d’un de leurs proxénètes, les Faucheux se rendent à Las Vegas, à la recherche de prostituées disparues et d’un mystérieux gourou. Entre jeux de pistes mortels, attaques d’étranges illuminés et guerre de territoires avec les factions occultes de la cité du péché, leur […]

Americana : le rêve américain

Classé dans : Americana

Dans le Courrier des Légistes n°10, les éditions John Doe ont annoncé la future sortie de Americana : le rêve américain. Un écran (mais pas juste un écran), des règles, une feuille de perso spécifique, et un très gros scénario dérivé du syndrome de Babylone. En effet, le « Rêve américain » est un écran accom­pa­gné d’une […]

Avant que John Doe n’annonce ma prochaine (petite) production surprise dans leur prochain Courrier de Légistes (le n°10), j’en profite pour faire un bref récapitulatif des « petites infos et anecdotes » concernant Americana : l’intégrale du syndrome de Babylone publiées ces dernières semaines sur la page Facebook dédiée. Le livre comporte deux rabats. Le premier fait […]

Durant votre vie précédente, alors que vous étiez enfants, vous avez vendu vos âmes à de mystérieux collectionneurs contre l’assurance d’une vie dénuée de cauchemars. De nos jours, dans un Los Angeles dont vous découvrez les rouages cachés et les personnalités occultes, vous êtes contraints de voler des âmes pour racheter les vôtres. Americana : […]

Pas de nouvelles, bonnes nouvelles ?

Classé dans : Americana, Mr. Frank

Premier billet de l’année et déjà à la bourre ! Pas facile-facile de se remettre à écrire un billet quand on a déjà l’impression d’avoir écrit un peu partout plusieurs fois la même chose. Mais comme il est important de résumer les différents événements ou projets à un même endroit, voici les dernières nouvelles en […]



It’s Alive ! IT’S ALIVE !!!*

C’est pas moi qui le dis, c’est Henry Frankenstein – ce bon vieux savant fou qui pointait du doigt sa créature rapiécée de morceaux de cadavres.
Mister Frankenstein c'est un peu la vitrine de mon atelier de bricolage : l’établi et les étagères sont pleins d'idées farfelues, de scénarios bidons, de dessins incompréhensibles et de trucs pour lesquels il n'existe pas encore de noms – un paquet de babioles dont il ne sortira probablement jamais rien – mais, pour les rares exceptions, ce site est là pour vous donner quelques informations.

Yno / Anthony Combrexelle.
*(traduction : Il salive ! IL SALIVE !)