Catégorie Mr. Frank

T’en es où sur #AMERICANA ? (épisode 2)

Classé dans : Americana, Mr. Frank

Le mois dernier, finissant le premier jet du chapitre 6 d’Americana, je faisais le point sur les nombreuses choses qui me restaient à faire. Depuis, j’ai énormément bossé sur les divers éléments cités et j’ai notablement avancé. Le système est bouclé. La semaine dernière, sur la page Facebook, j’ai mis à disposition une version bêta […]

Quand on vit dans un appartement et qu’on en arrive à dédier un meuble de 2 mètres de haut aux choses qu’on souhaite revendre; un jour ou l’autre, faut se remonter les manches, faire l’inventaire et passer à l’acte. Ce fut laborieux, mais c’est chose faite. Et comme je ne crache ni sur la place, […]

Pendant ce temps-là

Classé dans : Americana, Mr. Frank

Je sais. 2 MOIS. Pour me faire pardonner, voici une photo de chat qui ne comprends pas non plus. Inigo a été prêté par son maître le temps d’une photo. Qu’ils en soient remerciés ici. Voilà, maintenant que les excuses sont faites, soyons concis, passons à l’essentiel. Di6dent n°9 est paru : Au menu, beaucoup […]

Malpertuis IV – Nouvelle Nouvelle !

Classé dans : Mr. Frank

Vous vous souvenez ? C’était en décembre 2011, ici-même. J’avais participé à l’appel à textes des éditions Malpertuis et j’avais eu la chance d’être sélectionné pour Malpertuis III. Rebelote cette année (enfin, techniquement, l’année dernière) et j’ai à nouveau été choisi pour Malpertuis IV ! Pour ceux et celles qui auraient oublié, “Malpertuis” est une […]

Cleo + The Coleopterans – peinture (Monsterchic.fr)

Classé dans : Mr. Frank

Voici la cinquième peinture issue de ma série « Femmes Fatales », « Cleo + The Coleopterans » est une peinture de 60 x 90 cm (première fois que je peins dans le format final), réalisée à la gouache noire & blanche (aux Posca et aux pinceaux classiques). Elle est visible en peu plus grand, […]



It’s Alive ! IT’S ALIVE !!!*

C’est pas moi qui le dis, c’est Henry Frankenstein – ce bon vieux savant fou qui pointait du doigt sa créature rapiécée de morceaux de cadavres.
Mister Frankenstein c'est un peu la vitrine de mon atelier de bricolage : l’établi et les étagères sont pleins d'idées farfelues, de scénarios bidons, de dessins incompréhensibles et de trucs pour lesquels il n'existe pas encore de noms – un paquet de babioles dont il ne sortira probablement jamais rien – mais, pour les rares exceptions, ce site est là pour vous donner quelques informations.

Yno / Anthony Combrexelle.
*(traduction : Il salive ! IL SALIVE !)