Catégorie Mr. Frank

Pas de nouvelles, bonnes nouvelles ?

Classé dans : Americana, Mr. Frank

Premier billet de l’année et déjà à la bourre ! Pas facile-facile de se remettre à écrire un billet quand on a déjà l’impression d’avoir écrit un peu partout plusieurs fois la même chose. Mais comme il est important de résumer les différents événements ou projets à un même endroit, voici les dernières nouvelles en […]

Petites Interviews

Classé dans : Mr. Frank

La Petite Interview Il y a quelques semaines, j’ai donné de ma personne en causant de moi-même et de jeu de rôle durant cinq grosses minutes pour La Petite Interview de Farid Ben Salem. Ce document d’archive rôlistique est à déguster ci-dessous ou sur youtube avec toutes les autres (celles de Pierre Rosenthal, Didier Guiserix, […]

Monsterchic.fr

Classé dans : Mr. Frank

Hier, j’ai terminé une nouvelle peinture pour Monster Chic et je réalise maintenant que je n’ai jamais présenté mes trois dernières créations en date ! Il faut dire que j’ai tendance à en produire une tous les six mois lorsque j’ai envie de m’aérer l’esprit ou que je suis en pause d’écriture (et je ne […]

Il y a quelques semaines, Coralie David me contactait pour me poser quelques questions à l’occasion d’une thèse de littérature comparée sur le Jeu de rôle qu’elle réalise. J’ai retranscris l’entretien ci-dessous mais vous pouvez lire mon avis hautement intéressant en PDF la tête reposée. Pour en savoir un peu plus à ce sujet, Radio […]

T’en es où sur #AMERICANA ? (épisode 3)

Classé dans : Americana, Mr. Frank

(Jusqu’à preuve du contraire, ceci est la couverture d’Americana : l’intégrale du syndrome de Babylone) Deux mois et demi que je n’avais pas fait le point sur mon blog concernant l’avancement d’Americana : le syndrome de Babylone. Je profite que les éditions John Doe aient révélé la couverture de cet imposant Burst pour réparer cette […]



It’s Alive ! IT’S ALIVE !!!*

C’est pas moi qui le dis, c’est Henry Frankenstein – ce bon vieux savant fou qui pointait du doigt sa créature rapiécée de morceaux de cadavres.
Mister Frankenstein c'est un peu la vitrine de mon atelier de bricolage : l’établi et les étagères sont pleins d'idées farfelues, de scénarios bidons, de dessins incompréhensibles et de trucs pour lesquels il n'existe pas encore de noms – un paquet de babioles dont il ne sortira probablement jamais rien – mais, pour les rares exceptions, ce site est là pour vous donner quelques informations.

Yno / Anthony Combrexelle.
*(traduction : Il salive ! IL SALIVE !)