Macadabre avance à très grands pas (il pourrait même être de sortie d’ici une paire de semaines !).

J’en profite donc pour parler des inspirations de Macadabre (ce qui me permettra d’expliquer les particularités du jeu dans une prochaine publication).

Avant toute chose, Macadabre est une version alternative de C&S (plus connue sous le nom de Chevalerie & Sodomie) du Marquis. Si C & S était une parodie extrême de « Ravenloft », Macadabre en est un « hack » poussé : il reprend en partie la structure ; emprunte des éléments, en jette certains ; en adapte, en développe et en propose d’autres.

Les principales inspirations de Macadabre sont les suivantes :
• Les jeux vidéo « Dark Souls », « Bloodborne » et « Darkest Dungeon »,
• Le manga « Berserk » de Kentarō Miura,
• Les comics « The Walking Dead » de Robert Kirkman et « Crossed » de Garth Ennis.
• Le roman « Pestilence » de Degüellus, l’ambiance cruelle et sans pitié de certains « Livres dont vous êtes le héros » et les « horreurs cosmiques » de H.P. Lovecraft,
• Le film « Black Death » de Christopher Smith, « le Labyrinthe de Pan » de Guillermo Del Toro.